🗯 Nos corps alchimiques, Thomas Gilbert, Dargaud, 2021

Nos corps alchimiques, Thomas Gilbert, Dargaud, 2021

Nos corps alchimiques explore des thèmes forts comme la haine, le genre et l’identité sexuelle.

Aniss, Camille et Sarah ne se sont pas revus depuis des années. Portant encore les stigmates d’une relation polyamoureuse qu’il serait indulgent de qualifier de houleuse, ils ont chacun décidé de vivre leur propre vie, tant bien que mal. Ils se sont aimés, déchirés, haïs, séparés.

Quelques années plus tard, Aniss, toujours en colère après Camille, et Sarah, indulgente mais échaudée, reçoivent un étrange message de Camille leur demandant de le/la retrouver dans un coin reculé de la campagne.

Ils se retrouvent pour tenter une expérience folle, parvenir à dépasser leurs propres réalités psychiques et physiques, leurs freins, leurs complexes, à révolutionner le monde et la vie elle-même.

Pour conclure des années de recherches et d’explorations ésotériques, Camille a besoin d’eux pour une ultime expérience, sensée révolutionner le genre humain. Pour cela, les trois amis/amants vont devoir profiter d’une éruption solaire et réconcilier leurs corps alchimiques.

Pour se réunir, pour fusionner. Pour trouver l’essence de leurs corps alchimiques.

Plongée dans l’âme humaine et ses tourments.

Elle c’est Sarah, l’air et l’eau.

Lui c’est Aniss, le feu et la terre.

Elle/lui c’est Camille le lien entre les deux.

Ils se sont aimés à la limite de la destruction puis Camille est partie loin.

Dix ans après, Camille les convoque en Italie. Malgré la douleur, la peur, la rage, ils accourent pour le/la retrouver. Mais pourquoi ? Pourquoi est-ce que Camille les convoque ? Pourquoi viennent-ils ? Entre eux et en eux il y a quelque chose d’ « alchimique » .

À l’écart dans une maison isolée à la campagne, les ex-amis ont chacun leurs raisons d’avoir accepter l’invitation. Sarah n’a jamais pu oublier les liens qui les unissait, Aniss en veut viscéralement à Camille tandis que cette dernière a continué ses recherches et ses explorations, et a besoin de ses deux compagnons pour aller au bout de sa démarche.

Quelle place dans la société lorsque l’on se sent différent, l’amour (homme/femme, femme/femme, homme/homme), l’ouverture sur le monde pour tout simplement être reconnu pour ce que l’on est et enfin être libre sans contrainte. Camille veut changer le monde.

On se retrouve donc par moments dans une sorte de thérapie de « trouple Â» new age au cours de laquelle les participants auraient fait un bad trip au cristal meth.

Le final est néanmoins sans ambiguïté quant à l’objectif des héros et a même un caractère tout à fait glaçant de par ce qu’il implique.

Sources des textes critiques :

https://www.bdgest.com/chronique-10474-BD-Nos-corps-alchimiques-Nos-corps-alchimiques.html

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.