Alterius non sit, qui potest esse sui

ah

« Qu’il se garde d’appartenir à un autre, celui qui peut être lui-même. » Devise de Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, dit Paracelse. La formule, improprement attribuée à Cicéron serait due d’abord à Ésope dans la fable Les grenouilles qui demandent un roi. Lire la suite

Publicités