Pratique paradoxale

160528fb

Le Bodhisattva, le pratiquant du Dharma ce héros pour l’éveil accepte les paradoxes. Non seulement il les accepte mais il ne cherche pas à les résoudre. Paradoxe entre le fait de pratiquer la méditation, assis, seul, dans son coin et le fait de placer l’agir (le karma) au centre de sa pratique quotidienne. Paradoxe entre le fait d’avoir une démarche d’apparence personnelle : chercher la sagesse et pourtant d’allier à celle-ci une pratique de la compassion en action au quotidien. Paradoxe entre le fait d’être en empathie avec ceux qui souffrent et être capable d’agir avec un recul sur chaque situation sans se laisser perturber par ses émotions. Enfin paradoxe d’avoir une pratique de l’éveil et en même de ne rien chercher à obtenir.

Lire la suite

Publicités