La « bio » une révolution politique et sociale

La FAO (Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture), l’ONU, des universités réputées, ou même l’INRA prouvent que l’agriculture biologique peut nourrir le monde (voir bibliographie dans Nexus n°102) L’ONU dans le rapport de Olivier De Schutter ne parle plus de « droit à l’alimentation », mais du « droit à une alimentation adéquate ».