Nudge : manipulation positive ?

EXTRAITS D’UN ARTICLE DE VÉRONIQUE ANGER-DE FRIBERG SUR AGORAVOX


[…] Le nudge […] est une méthode issue de la Behavioral Economics. […]
À la frontière de l’économie expérimentale et de la psychologie, le Behavioral Economics étudie le comportement d’Homo sapiens devenu Homo œconomicus […] théoriquement rationnel. Cette discipline a pour but de comprendre pourquoi l’être humain n’agit pas toujours de façon rationnelle, même s’il possède toutes les informations lui permettant de prendre la « bonne » décision. Lire la suite

Arpentage

AVEC DES EXTRAITS D’UNE FICHE TECHNIQUE DE LA TROUVAILLE


J’ai lu dans un récent numéro de l’Âge de Faire que des groupes de personnes avaient créé des ateliers d’arpentage de lecture de ce journal. Je trouve cela très intéressant et créatif comme idée qui plus est basée sur les informations de ce journal.

Mais qu’est ce que l’Arpentage ? Voici une fiche qui le présente : Lire la suite

Les enseignements du hasard

EXTRAITS D’UN ARTICLE DE MORVAN SALEZ SUR L’INEXPLORÉ


En 1919, le biologiste Paul Kammerer publia La Loi des séries, portant sur une catégorie de coïncidences. [… Il ] voit dans la sérialité d’improbables pics de cohérence crevant le plancher des faits anodins que le hasard explique ; des relations acausales les unissent, invisibles […]. Ces phénomènes trahissent l’existence d’un ordre profond sous-jacent au monde visible. […]». Lire la suite

Le silence après Mozart, c’est encore du Mozart

Beaucoup de propositions de méditation sur internet, sur Youtube proposent des méditations avec des musiques. Je ne suis pas très favorable à cette pratique car le plus souvent c’est surtout un support pour que l’esprit parte et divague, plutôt que d’être attentif et ouvert. D’un autre côté pour certaines personnes qui ont trop de mal ou d’angoisses à se retrouver dans le silence, la musique peut-être une aide pour se centrer. Et puis n’évacuons pas le côté relaxant de la musique (mais nous sommes alors dans de la relaxation pas dans de la méditation).

Lire la suite