❤️ Une BD qui parle du non-désir d’enfants ❤️

Découvrez sa courte bande dessinée :

Je ne veux pas d’enfants (et c’est OK !)

– Est-ce que vous avez commencé à penser aux enfants ?

– Non, nous n’en voulons pas.

– Oh, mais pourquoi ? Ça change toute ta vie !

Quand j’avais 3 ans, j’ai dit à ma mère : « je ne veux pas d’enfants ».

20 ans plus tard, je n’ai pas changé d’avis.

Quand le sujet des enfants arrive sur la table, je n’ai aucun problème à dire « je ne veux pas d’enfants ».

Mais personne ne semble à l’aise avec cette réponse.

J’entends souvent :

« Vraiment ? »

« Oh, mais tu ferais pourtant une super maman ! »

« Tu changeras d’avis, fais-moi confiance ! »

Te faire confiance à toi plutôt qu’à moi ?
Même en me forçant, je n’ai jamais ressenti le désir de devenir mère.

Ce n’est tout simplement pas en moi.

Je sais que les gens disent ça avec bienveillance.

Mais c’est juste frustrant que certaines personnes, influencées par les attentes de la société, prétendent me connaître mieux que je ne me connais moi-même.

Ce serait bien pire de devenir la mère d’un enfant que je ne désire pas plutôt que de décevoir les personnes qui attendent de moi que je devienne maman.
Les gens imaginent que je ne veux pas d’enfants car je ne les aime pas. Ça ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité.

J’ai toujours adoré travailler avec les petits. J’espère même devenir art-thérapeute un jour.

Je pense que je peux faire une différence dans le monde sans y apporter une nouvelle personne.
Certains disent que ma décision est égoïste. Je leur réponds que c’est avoir un enfant non désiré qui est égoïste.

Certains disent que je suis trop jeune pour décider, mais j’y ai réfléchi toute ma vie.

Certains pensent qu’ils auront un impact sur ma décision. Mais ce choix n’appartient qu’à moi.

De plus en plus de femmes décident de vivre une vie sans enfant. La seule réponse appropriée est : vas-y !

EXTRAITS D’UN ARTICLE À LIRE DANS SON INTÉGRALITÉ SUR LE SITE POSITIVR

 

5 commentaires

    1. Cela me surprend cette obsession à persuader d’avoir des enfants. Nous avons 4 filles, donc je ne suis pas du tout touché directement par ce non-désir d’enfant, mais chacun sa voie, l’important est le sens qu’on donne à sa vie, d’autant plus si celui ci est relié à des notions de partage et de solidarité (et pour cela pas besoin « d’avoir  » des enfants. L’important est d’avoir le « bon nombre » d’enfants que l’on peut conduire et 0 est parfois le bon nombre, parfois plus 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Je ne connais pas cette BD, merci pour la découverte. Je m’y reconnais bien, depuis toute petite je dis que je ne veux pas d’enfants et je ne changerai pas d’avis, j’ai appris à me moquer de ce qu’on pense de moi, je fais ce que je veux 😉 J’ai écrit un billet à ce sujet sur mon blog parce que je me sens parfois bien seule dans ce choix, même s’il y a de plus en plus de femmes qui le font…

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Pandora

      Ce qui est surprenant ce n’est pas le choix, mais sa non-acceptation !
      Mais bon voilà les individus sont facilement gouvernés par les lois culturelles de l’époque et du lieu et il est souvent difficile (surtout pour les femmes qui un peu partout n’ont pas accès aux mêmes droits) de se positionner différemment.
      J’irai voir ton blog
      Chaleureusement
      Frédéric

      J'aime

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.