🗯 Hibakusha 🗯

Hibakusha (èą«çˆ†è€…, « Personne affectĂ©e par la bombe ») est un emprunt linguistique d’origine japonaise qui dĂ©signe gĂ©nĂ©ralement les victimes des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 aoĂ»t 1945 sous les ordres de Harry S. Truman.

S’il a pu ĂȘtre utilisĂ© en japonais pour toute victime de bombe sa vulgarisation au niveau mondial a conduit Ă  une dĂ©finition concernant les victimes des bombes nuclĂ©aires larguĂ©es au Japon par l’armĂ©e amĂ©ricaine les 6 et 9 aoĂ»t 1945. Les victimes des bombes nuclĂ©aires Ă  Hiroshima et Nagasaki ayant Ă©tĂ© les premiĂšres victimes de telles armes, le terme en japonais a Ă©tĂ© repris pour les dĂ©signer spĂ©cifiquement mais dĂ©finit aussi d’autres victimes de bombes nuclĂ©aires, telles que celles des essais nuclĂ©aires de Bikini, d’AlgĂ©rie, du Tibet, au Kazakhstan et dans le Xinjiang et celles d’armes Ă  uranium appauvri, dont celle probable de Fallujah en 2004.

 

Les mouvements et associations anti-nuclĂ©aires, notamment les associations d’hibakushas, ont Ă©largi le terme pour dĂ©signer toute victime directe de dĂ©sastre nuclĂ©aire, et notamment celles de la centrale nuclĂ©aire de Fukushima.

Les « ombres » d’Hiroshima

Le Monde diplomatique d’aoĂ»t 2005 publie quelques extraits d’un texte du journaliste amĂ©ricain John Hersey paru le 31 aoĂ»t 1946 dans le New Yorker. Hersey fut l’un des premiers Ă  se rendre sur place, et il dĂ©crit le phĂ©nomĂšne des ombres d’Hiroshima : « Les premiers scientifiques japonais arrivĂ©s quelques semaines aprĂšs l’explosion notĂšrent que l’Ă©clair de la bombe avait dĂ©colorĂ© le bĂ©ton. À certains endroits, la bombe avait laissĂ© des marques correspondant aux ombres des objets que son Ă©clair avait illuminĂ©s. Par exemple, les experts avaient trouvĂ© une ombre permanente projetĂ©e sur le toit de l’édifice de la chambre de commerce par la tour du mĂȘme bĂątiment. On dĂ©couvrit aussi des silhouettes humaines sur des murs, comme des nĂ©gatifs de photos. »


 

Ce phĂ©nomĂšne est dĂ» aux changements de composition chimique des matĂ©riaux exposĂ©s et « grillĂ©s » par le rayonnement intense de la boule de feu nuclĂ©aire, rayonnement qui a pu ĂȘtre interceptĂ© par des obstacles variĂ©s. Dans le Guichet du savoir de la bibliothĂšque municipale de Lyon, est indiquĂ© qu’il s’agit d’un phĂ©nomĂšne semblable Ă  ce qui se produit si l’on projette de la couleur sur une main posĂ©e sur une feuille de papier, soit la technique du pochoir : la chaleur (plusieurs milliers de degrĂ© Celsius) dĂ©gagĂ©e par la bombe « a Ă©tĂ© absorbĂ©e par les corps, de sorte que le sol sous ces corps a reçu moins de chaleur et a Ă©tĂ© protĂ©gĂ© par eux. »

Hibakusha de Thilde Barboni et Olivier Cinna, Aire Libre, 5 mai 2017

Ludwig Mueller est un traducteur-interprĂšte allemand aux ordres du parti hitlĂ©rien. Alors que la Seconde Guerre mondiale entame un virage inquiĂ©tant, ce mari dĂ©sabusĂ© et pĂšre peu prĂ©occupĂ© par sa famille est envoyĂ© Ă  Hiroshima afin de travailler sur des documents confidentiels, au contenu cryptĂ©. LĂ -bas, il lui est cependant impossible d’Ă©chapper Ă  ses tourments qui se gravent dans sa chair et lui causent d’intenses douleurs. C’est alors que sa rencontre avec une belle Japonaise va bouleverser toutes ses convictions, jusqu’au plus profond de son Ăąme…

L’annĂ©e 1945 a sans doute Ă©tĂ© la plus sombre de l’histoire du Japon. En situant son intrigue Ă  cette pĂ©riode charniĂšre Thilde Barboni rend un vibrant hommage Ă  une nation souvent meurtrie, dont l’aura solennelle rayonne encore et toujours Ă  travers les imaginaires. Une oeuvre sublimĂ©e par le trait d’Olivier Cinna, qui offre Ă  ce rĂ©cit entre fiction et rĂ©alitĂ© historique la force subtile et la pure dĂ©licatesse d’un magnifique haĂŻku.

C’est une histoire de transmission, dont un mĂ©daillon est le symbole, c’est une histoire d’amour qui traverse le temps….

LES DESSINS SONT EXTRAITS DE LA BD HIBAKUSHA DE THILDE BARBONI ET OLIVIER CINNA CHEZ AIRE LIBRE, À COMMANDER CHEZ VOTRE LIBRAIRE ICI

LES TEXTES SONT DES EXTRAITS D’ARTICLE PARUS SUR LE SITE DE DUPUIS, WIKIPEDIA ET WIKIPEDIA

 

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.