🐧 Prochaine interdiction aux marques de jeter leurs vĂȘtements invendus đŸ§

C’Ă©tait une des demandes d’EmmaĂŒs : appliquer les grands principes de gaspillage alimentaire au secteur textile pour interdire aux marques de jeter leurs vĂȘtements invendus et les obliger Ă  nouer des partenariats avec des associations. C’est ce que propose dĂ©sormais le gouvernement dans sa nouvelle feuille de route sur l’Ă©conomie circulaire. À Ă©chĂ©ance 2019, il ne veut plus d’invendus vestimentaires jetĂ©s ou Ă©liminĂ©s.

[
/
]

Le gouvernement a prĂ©sentĂ© le 23 avril 50 mesures en faveur de l’Ă©conomie circulaire, la quinziĂšme porte sur les invendus vestimentaires.
[
/
]

C’est une mesure passĂ©e inaperçue dans la feuille de route sur l’économie circulaire publiĂ©e le 23 avril par le gouvernement. Et pourtant, elle marque une avancĂ©e considĂ©rable dans la lutte contre le gaspillage vestimentaire. Le gouvernement veut s’assurer que d’ici 2019, plus aucun invendu de la filiĂšre textile ne soit « jetĂ© ou Ă©liminĂ© ».

Pour rĂ©pondre Ă  ce dĂ©fi, le ministĂšre veut faire « appliquer les grands principes de la lutte contre le gaspillage alimentaire ». Il s’agit de calquer la loi qui oblige depuis fĂ©vrier 2016 toutes les moyennes et grandes surfaces de plus de 400 mĂštres carrĂ©s Ă  conclure une convention avec une association caritative pour leur donner les invendus alimentaires.

[
/
]

Cette demande Ă©tait portĂ©e depuis quelques mois par EmmaĂŒs via la directrice gĂ©nĂ©rale adjointe, ValĂ©rie Fayard. Cette derniĂšre se rĂ©jouit de cette avancĂ©e. « Pour l’instant, rien n’est vraiment prĂ©cisĂ©, c’est une feuille de route de prĂ©sentation, mais c’est une bonne nouvelle. L’échĂ©ance de 2019 va permettre au gouvernement de lancer un Ă©tat des lieux de la situation, calculer le nombre de tonnages jetĂ©s, les procĂ©dĂ©s mis en place par les marques, les difficultĂ©s… », estime-t-elle.

Dans le secteur, l’opacitĂ© rĂšgne. Difficile de savoir rĂ©ellement ce que deviennent les invendus. Mais la filiĂšre est minĂ©e par les scandales. RĂ©cemment, une Ă©quipe de Celio a Ă©tĂ© photographiĂ©e par une habitante de Rouen en train de lacĂ©rer et de jeter des vĂȘtements. De mĂȘme, H&M a Ă©tĂ© pointĂ©e du doigt par des journalistes danois pour avoir brĂ»lĂ© depuis 2013 soixante tonnes de vĂȘtements invendus.

[
/
]

LIRE L’ARTICLE INTÉGRAL, DONT SONT TIRÉS CES EXTRAITS, SUR NOVETHIC

Mes dessins sont sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND (Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification) et peuvent ĂȘtre utilisĂ©s dans ces seules conditions en indiquant le lien http://frederic.baylot.org/ (pour tout contact et demande : ICI); N’HÉSITEZ PAS À LES PARTAGER
Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.