🌱 Adaptation du corps à la nourriture 🌱

Cette nuit j’ai été malade et mon corps a cherché à évacuer ce qui a pu me rendre malade. Pas très agréable mais semble-t-il, efficace.

Thich Nhat Hanh nous dit que nous ne sommes pas les propriétaires de notre corps mais que nous en sommes les gardiens, nous en sommes responsables.

Votre corps appartient à vos ancêtres, à vos parents et aux générations futures. Il appartient aussi à la société et à tous les êtres vivants. Les arbres, les nuages, la terre et tout ce qui vit ont contribué à l’existence de votre corps. Nous pouvons manger avec amour, sachant que nous sommes le gardien de notre corps.1

Nous avons donc une responsabilité vis à vis de la vie qui nous confie ce corps. Malgré les maltraitances que nous lui imposons en ingurgitant des aliments qui ne lui conviennent pas il est toujours disponible pour essayer de revenir avec bienveillance (puisque c’est lui qui nous permet d’être en vie) à un état d’équilibre dynamique.

Comment le corps s’adapte-t-il aux aliments cuits ? Il produit du mucus qu’il utilise comme filtre. Toutes les parois du système digestif qui sont destinées à absorber les nutriments provenant de l’aliment se couvrent d’une pellicule de mucus qui protège le sang des toxines [de l’alimentation cuite]. La pellicule de mucus commence au niveau de la langue et contnue son chemin vers les intestins. Plus la pellicule de mucus s’épaissit, au fil des années et moins nous absorbons de nutriments et plus nous devenons affamés.

Nos cellules réclament les 120 minéraux dont nous avons besoin. Nous avons faim constamment de quelque chose, mais seul un petit pourcentage de ce que nous mangeons peut être assimilé.2

Sans parler des aliments qui sont eux-mêmes de plus en plus dénaturés en nutriments.


1Thich Nhat Hanh, Vivre en pleine conscience, manger. Belfond, 2016, 126 pages

2Victoria Boutenko, Les 12 étapes vers une alimentation crue, Jalinis, 2002


Pour illustrer ce texte un conte présenté dans la superbe BD initiatique pour jeunes : Yakari, dont voici quelques extraits tirés de  Yakari, Le mangeur d’étoiles, Job, André Jobin, Derib, Claude de Ribaupierre, Le Lombard, 2012 

plus loin…

 

Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.