⛬ Entraînement à la relaxation ⛬

Il ne faut pas confondre relaxation et méditation. Dans l’un nous cherchons à relâcher la tension dans le mental et le corps, dans l’autre nous nous ouvrons à la vie bien largement au-delà de ce mental et ce corps.

Mais il est important de pouvoir lâcher-prise avant d’aborder toute voie spirituelle, au risque de ne pas laisser s’épanouir en nous cet esprit ou de renforcer un attachement pathologique à l’ego.

Une méthode simple qui peut être pratiquée le soir dans son lit et inspirée du training autogène mis en œuvre par le Docteur Schultz :

Je prends conscience de ma respiration calme.

Je ressens mon souffle encore plus lent, plus calme.

Je suis tout à fait calme

Je porte mon attention sur ma main droite ; je la ressens lourde.

Je porte mon attention sur mon bras droit ; je le ressens lourd

Je porte mon attention sur ma main gauche ; je la ressens lourde.

Je porte mon attention sur mon bras gauche ; je le ressens tout à fait lourd.

Je porte mon attention sur mon pied droit ; je le ressens lourd.

Je porte mon attention sur ma jambe droite ; je la ressens lourde complètement lourde.

Je porte mon attention sur mon pied droit ; je le ressens lourd.

Je porte mon attention sur ma jambe gauche ; je la ressens lourde complétement lourde.

Je porte mon attention sur mon pied gauche ; je le ressens lourd.

Mes deux bras et mes deux jambes sont lourds.

Mes mains sont chaudes. Je sens que la chaleur augmente. Mes mains sont encore plus chaudes, agréablement chaudes.

La chaleur rayonne dans mes poignets, mes bras.

Mes bras sont chauds, tout mon corps est chaud.

Mon cœur est calme et fort. Les battements de mon cœur sont réguliers. Mon cœur est paisible. Fort et confiant.

Ma respiration est fluide et régulière. Mon corps respire paisiblement. Tout respire en moi.

Mon ventre est chaud, très chaud, de plus en plus chaud.

Tout mon corps est chaud, agréablement chaud.

Je me sens calme et confiant.

Mon front est frais. La fraîcheur glisse sur mon front, comme une brise légère.

La fraîcheur réactive ma vigilance et mon discernement.

Je me sens en pleine possession de toutes mes capacités.

Avec l’habitude, on peut réduire cet exercice à six phrases que l’on se répète intérieurement

Mes deux bras sont confortablement lourds,

Mes deux bras sont tout à fait chauds,

Mon cœur bat fort et calme,

Mon ventre est inondé de chaleur,

Mon front est agréablement frais.

Publicités

2 commentaires

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.