⛬ L’esprit et la matière ⛬

J’aime ce texte sur Maria Montessori qui parle de cette force, cette énergie qui semble exister partout, même dans l’inanimé et que j’appelle LA VIE (et quand on y rajoute le O de Joie on y trouve la VOIE). Elle…

… nous invite à considérer l’ univers comme étant un grand organisme « intelligent, cohérent, organisé et vivant » animé d’une énergie dans lequel l’être humain est un acteur de l’évolution de la vie, doté par la nature d’une intelligence et d’une conscience individuelle.

Ce grand corps infini, est composé d’éléments vivants et non-vivants qui se sont organisés, associés, selon leur nature inhérente, à la suite d’une grande explosion, le big-bang pour créer ce que nos sens perçoivent comme étant l’univers ; l’ordre et l’harmonie s’établissent lorsque les lois naturelles sont respectées.1

Dans les années 80 le professeur Jean-E. Charon, physicien nucléaire, est connu par son travail de recherche en physique fondamentale et sa théorie unitaire de l’univers, dans le prolongement de la théorie de la relativité générale d’Einstein.

Jean Charon a toujours soutenu la pensée de Pierre Teilhard de Chardin […] en ce qui concerne l’évolution de l’espèce humaine, « la marche de l’homme vers l’Humanité » et finalement vers l’Esprit.

[…]

S’appuyant sur la découverte des « trous noirs » par les astrophysiciens, l’orateur formule sa théorie sur le processus d’évolution de l’univers en direction de toujours plus de complexité et de conscience.

[…] Ses travaux en effet l’on conduit à préciser la structure des particules élémentaires, dont « des particules stables » c’est-à-dire à durée de vie pratiquement illimitée, « qui contiennent, comme enveloppé dans une carapace de matière un espace-temps nouveau, différent de l’espace et du temps auxquels nous sommes habitués ».

« Est-il possible de dire que l’Esprit qui conditionne chacune de nos pensées comme chacun de nos actes, commence avec notre naissance […] ? Il suffit d’observer la cellule vivante pour apprendre qu’il y est mis en œuvre un savoir construire, un savoir-faire. Ce savoir est-il ce qu’on pourrait appeler Esprit ? […] . »

La physique constate que ces « particules spirituelles sont stables c’est-à-dire que sauf accident exceptionnel provoquant leur désintégration, leur durée de vie est comparable à la durée de vie de l’Univers lui-même ».

« Nous sommes constitués par des milliards de ces particules. »

« A notre mort, l’Esprit qui pré-existait à notre naissance, va-t-il se désagréger entièrement, sauf en ce qui est transmis à notre descendance ? »

« Nous sommes tous faits de matière, mais qu’est-ce que la matière ? »

[…]

Jean-E. Charon analyse les « trous noirs », sujet n° 1 de l’astrophysique actuelle : « Le trou noir est ce qui va rester d’une étoile qui vieillit, qui a brûlé son oxygène, puis son hélium, qui commence par éclater, puis qui se contracte de plus en plus sous l’effet des forces gravitationnelles au point que la densité de sa matière devient de l’ordre de la matière dans un neutron. Brusquement la contraction devient si forte, qu’il se produit un phénomène curieux : l’étoile courbe l’espace de l’univers. En quelque sorte l’étoile « crève » l’espace-temps de la Matière pour « naître » dans un nouvel espace-temps qui lui est propre, et dont les caractéristiques très différentes de celles de notre espace-temps permettent d’être appelées les caractéristiques d’un espace-temps de l’Esprit ».

[…]

« Le trou noir est comme extirpé de notre univers. Il forme un espace à lui dans lequel le temps est retourné. Au lieu en effet qu’il s’écoule comme dans notre univers, ce qui a pour conséquence l’entropie croissante, il est inverse, et il y a néguentropie.

1) Les choses vont aller toujours en se mémorisant davantage et à jamais.

2) Parvenue au trou noir, l’information ne se fera pas n’importe comment mais en se structurant dans l’espace, s’ordonnant et devenant de plus en plus consciente ».

Que l’on admette que l’électron est un micro-trou noir, et le problème de « l’Esprit, cet inconnu » reçoit réponse.

[…]

« Les physiciens savent que les électrons ne vivent pas des temps comparables à ceux de nos vies, mais des temps à l’échelle de l’infini. »

Les électrons, qui existaient depuis l’aube des temps, qui ont acquis une expérience vieille comme l’Univers lui-même, qui appartiennent aux êtres vivants depuis leur commencement et aussi depuis leur dernière naissance, sont appelés, selon le professeur Charon, à connaître des états et des niveaux de conscience de plus en plus élevés.

[…]

« Je ne suis pas seulement cette expérience vécue de quelques dizaines d’années, mais une expérience à l’échelle du temps et de l’univers… »

Jean-E. Charon voit clairement le devoir de chaque vivant : faire croître sa néguentropie, durant chaque existence vécue.

« Nous sentons de plus en plus au plus profond de nous la nécessité de devenir « plus » par les quatre opérations de la connaissance, de l’amour, de la réflexion et de l’acte. »

« Il nous suffit pour avancer dans cette voie de retrouver un peu plus cette voix intérieure qui sait le chemin car ce chemin est le sien. »

[…]

Cet Esprit, que nous nommons nôtre, n’avait-il pas une existence propre avant notre naissance ? […]

Et qu’advient-il de notre Esprit après notre mort corporelle ? Les religions nous ont, pour la plupart, promis la vie éternelle pour notre Esprit : mais s’agit-il seulement là d’un « vœu pieux » traduisant une espérance de survie, ou bien cette éternité de notre vie spirituelle peut-elle, aujourd’hui, être étayée par les connaissances scientifiques ?

[…]

Il existe une réalité profonde, partout présente dans l’Univers, qui est capable de faire « naître » la pensée dans l’espace, dans le même sens qu’un électron est capable de faire naître autour de lui un champ électrique ou magnétique dans l’espace. Dès lors, la pensée est partout présente, aussi bien dans le minéral, le végétal ou l’animal que dans l’homme.

[…]

Et puis, bien sûr, il y a cette conséquence qui nous intéresse tous, car elle répond à notre angoisse la plus authentique, celle de notre propre Mort : notre vie spirituelle ne se termine pas avec notre mort corporelle, puisque nos [électrons] sont par millions à emporter avec eux, quand notre corps sera retourné à la poussière, notre Moi complet, c’est-à-dire la totalité des souvenirs accumulés pendant notre vie terrestre, ces souvenirs qui forment notre Conscient. Jusqu’à la fin des temps.2

Nous sommes dans une culture judéo-chrétienne où nous avons tendance à rendre identique le mot âme et le mot esprit. Mais ce n’est pas le cas. L’esprit est l’énergie de vie, le souffle, traduit parfois par vent, le rouah en hébreu, le pneuma en grec et on retrouve dans le bouddhisme tibétain Lung pour désigner cette énergie, ces « vents ».

Psaume 104:29 : « tu leur retire le souffle: ils expirent, et retournent dans leur poussière. » et Jacques 2:26 : « Car comme le corps sans l’esprit est mort, la foi sans les actes est morte. »

C’est la force vitale. L’âme serait plutôt la « personnalité ». J’aurai l’occasion d’en reparler.


1     http://www.montessori-formations.fr/education-cosmique.html

2     https://www.babelio.com/livres/Jean-E-Charon-Lesprit-et-la-relativite-complexe/434739

Publicités

2 commentaires

    1. J’ai adoré aussi le film Interstellar, très intéressant. Il a été conçu en se basant sur les appréciations de scientifiques.

      Concernant le concept de zombie philosophique je ne connaissais pas, merci de me le faire découvrir.
      Je dirais que c’est théoriquement, différent, comme je le dis à la fin, l’esprit, dans ce cadre là, est plus la force vitale (agrémentée d’une connaissance éternelle), la personnalité, la conscience est plus ce que les chrétiens appellent l’âme. J’aurais l’occasion d’en reparler, mais celle-ci n’est qu’un assemblage provisoire et changeant.

      C’est plutôt de ce côté là qu’on peut penser qu’il y peut y avoir un hiatus qui crée ces « zombies » du point de vue théorique de la philosophie de l’esprit.

      chaleureusement



      Aimé par 1 personne

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.