⛬ La plume bleue (visualisée) ⛬

– Pour faire entrer quoi que ce soit dans ta vie, imagine que c’est déjà là.

– Quelque chose comme quoi ?

– N’importe quoi. Quelque chose de petit pour commencer.

– D’accord… une plume bleue.

– Parfait. Une plume bleue. Imagine la plume. Visualise-la, chaque ligne dans son détail, le bout, les rainures en V, l’endroit où elle se recourbe, le duvet autour du tuyau. Pendant une minute. Puis tu la laisses partir.

Je fermai les yeux pendant une minute et je vis une image dans mon esprit, douze centimètres de long, bleue, irisée d’argent sur les bords. Une plume nette et précise qui flottait là dans le noir.

– Entoure-la d’une lumière dorée, si tu en as envie. C’est une chose utile qui contribue à la rendre réelle, mais ça marche pour l’aimantation également.

J’entourai ma plume d’une lueur d’or.

– Ça y est, dis-je.

– Et voilà. Tu peux ouvrir les yeux maintenant.

J’ouvris les yeux.

– Où est ma plume ?

– Si tu l’as clairement dans ta pensée, elle est en ce moment en train de foncer sur toi comme un camion de dix tonnes.

Pendant tout l’après-midi je fus aux aguets pour voir apparaître la plume, et elle n’apparut pas. Je dus attendre le soir pour la voir, tandis que nous dînions de sandwich au dindon chaud. Dessiné sur un berlingot de lait, avec imprimé en dessous : Laiterie coopérative de la plume bleue, Bryan, Ohio.

– Don ! Ma plume !

Il regarda et haussa les épaules.

– Je croyais que tu voulais la vraie plume.

– Tu sais pour un débutant, n’importe quelle plume fait l’affaire, pas vrai ?

– As-tu vu uniquement la plume isolée, ou bien est-ce que tu la tenais à la main ?

– Isolée.

– Tout s’explique. Si tu veux être avec ce que aimantes, tu dois te mettre dans le tableau toi aussi.1


La visualisation est une pratique très simple où l’on crée par l’imagination les dispositions voulues pour arriver à voir se réaliser l’objectif prévu. On choisit une

Choisissez une idée qui vous paraît importante à réaliser pour vous, les autres et votre environnement. Commencez par vous focaliser pensée avec précision. Conservez en tête la scène imaginée pendant un court moment. Puis abandonnez-la. Cela permet à cette pensée de changer de plan, de passer du plan mental objectif aux différents niveaux inconscients. Votre travail est terminé, pour autant que vous aurez mis une grande confiance dans la réalisation de ce souhait, comme si c’était déjà accompli.

Au départ amusez-vous sur des éléments simples (comme la plume bleue de Richard Bach) avec lesquels pas ou de peu de personnes d’autres sont concernées. C’est souvent quand on ne s’y attend plus que se réalise la visualisation imaginée.


1   Bach, Richard. Le Messie récalcitrant. Flammarion. 1978. 161 p.

Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.