VIII – L’Hermite


L’Hermite, la lame du tarot VIIII nous parle d’individuation. Il ne s’agit pas tant de devenir égoïste et centré sur soi que de développer ce que l’on est vraiment : un humain ! Ce que Jung évoque par individuation c’est la réalisation de soi-même sans individualisme ni fixation à l’égo.

« Si vous traitez un individu comme il est, il restera ce qu’il est. Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu’il doit et peut devenir, alors il deviendra ce qu’il doit et peut être. » Johann Wolfgang von Goethe

La véritable compassion ne peut se traduire que par un travail sur soi-même, qui permet de construire un ego équilibré qui ne cherche plus à être le centre du monde. La lame VIIII est celle de l’ermite, celui-qui se retire du monde, mais armé de son bâton et d’un H il va vers le monde.

« Pour développer la véritable compassion, cultivez une attention ouverte dans votre méditation. Peu à peu, la distinction entre votre bien-être et celui des autres disparaîtra, et vous verrez que, lorsque vous ne serez plus préoccupé par vous-même, il n’existera pas de problème individuel. » Tarthang Tulkou

L’Hermite marche de part le monde, il n’est pas enfermé dans un monastère, comme le dit Dôgen « le grand Éveil est le thé et le repas de la vie quotidienne.». Là où nous sommes est notre pratique, notre temple, notre spiritualité, notre humanité.

« Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées. Notre cerveau et notre coeur sont nos temples. »Le Dalaï Lama

Cette individualisation permet d’être assuré et rassurant. D’être solide et solidaire. On peut s’appuyer sur l’Hermite qui lui même a une canne.

« La liberté semble aujourd’hui faire peur au profit du concept plus rassurant de sécurité. Pourtant les deux peuvent faire bon ménage,  quand l’homme libre pose lui-même les garde-fous  qui lui permettent de prendre des risques sans témérité absurde. En revanche la liberté est antinomique du sécuritaire qui tente de baliser tous les risques en codifiant nos comportements, au détriment du libre-arbitre et de la confiance faite à l’individu. » Françoise Simpère.

Cette individualisation n’est pas obligatoirement un chemin facile et sans histoire, car elle impose de se libérer de nos formatages.

« Processus lent et douloureux que cette naissance à une véritable indépendance intérieure » Etty Hillesum

Ce cheminement que nous propose l’Hermite se fait dans la lenteur, la douceur, la tendresse.

« Il faut faire vite ce qui ne presse pas pour pouvoir faire lentement ce qui presse. » Proverbe chinois

Malgré toutes les difficultés, tous les obstacles, nous détenons en nous la capacité d’éveil à la vie avec simplicité et légereté.

« Le réveil de l’amour de la Paix, le goût de la liberté individuel, le désir de la sagesse unifiant le spirituel et le matériel, l’acceptation d’une relation écologique … nous détenons le potentiel susceptible d’embellir notre jardin, notre pays, notre planète.  La clé de tout changement réside en nous-mêmes » Dalaï Lama

 

Publicités

2 réflexions sur “VIII – L’Hermite

  1. Une évidence … ll n’y pas de limite d’âge pour apprendre et il n’est jamais trop tard pour emprunter le chemin qui conduit au but ultime : La Sagesse
    Dans n’importe quel domaine…se dire qu’un enseignement reçu et dispensé avec humilité,
    La SAGESSE éclaire toujours…n’aveugle jamais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s