Du son au silence

Après avoir fait quelques exercices sur l’écoute globale ou particulière des bruits ou d’une musique nous allons petit à petit nous centrer sur le silence. Notre travail commence à porter ses fruits sur la pacification mentale, il est temps d’aborder le grand silence (on appeler Bouddha Le Grand Silencieux).

Posé en méditation, votre ouïe est toute ouverte comme votre esprit, vous entendez tout sans vous y focaliser. Il y a une distance entre vous et le bruit, comme entre vous et les pensées qui passent. Sentez vous ancré au sol, serein, grand et fort comme une montagne. Les bruits comme les pensées peuvent vous aborder, comme le vent effleure la montagne, mais vous ne retenez rien. Rien ne dure, rien n’est éternel. Les sons, comme les pensées passent, laissez les passer, comme on laisse passer les nuages en regardant le ciel.

Vous êtes serein, posé, tranquille.

.


Les autres «pas» dans la pratique de la méditation sur le site LE PALAIS DE CRISTAL

Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s