Demen’âge


À l’âge où un objet est un souvenir, l’association Demen’âge aide des personnes âgées à franchir ce cap souvent difficile. Elle oeuvre depuis deux ans dans l’agglomération nantaise.

« Avec l’âge, chaque objet devient un souvenir. » La formule est de la toute jeune Charlotte Gourmelon, en service civique à l’association Demen’âge.

Elle explique pourquoi il est souvent si compliqué, pour les personnes âgées, de déménager: « Lorsqu’elles se décident, elles quittent généralement un lieu où elles vivaient depuis longtemps. Et souvent aussi pour un endroit plus petit. Il est donc nécessaire de faire un gros tri. Cette première phase, déjà, suscite des craintes. »

C’est pour faire face à ces étapes, qui semblent parfois insurmontables, que l’association Demen’âge a été créée, voici deux ans, à Nantes. La première en France à proposer son aide aux seniors sur cette thématique du déménagement.

Malika Zegaï est la jeune Nantaise qui a fondé l’asso, avec Hélène Prou: « Il y a quatre ans, je travaillais dans une agence immobilière. Je me suis rendu compte que pas mal de personnes âgées vivaient dans des logements trop grands, sans ascenseur, pas adaptés. Mais que partir leur faisait trop peur pour aller jusqu’au bout. »

« Éviter d’être seul »

Tout naturellement, Demen’âge propose son aide pour aider les seniors à savoir quoi garder, vendre, donner ou jeter, entrer en contact avec des associations caritatives. « Se séparer d’un objet, c’est un peu comme se séparer d’une partie de soi, il y a tout un pan d’histoire personnelle à respecter, dit Charlotte, formée en psycho-gérontologie, comme les trois salariés de l’association. C’est beaucoup d’énergie et d’émotion, c’est pour cela qu’il faut éviter d’être seul dans ces étapes. » Or, les enfants ont leur vie, parfois loin, les seniors ne veulent pas forcément les déranger.

L’association est là aussi pour la mise en cartons, pour trouver des déménageurs, faire des devis, accomplir les démarches administratives. Et ensuite, pour réaménager un chez-soi où l’on se sent bien, où les souvenirs retrouvent une place… « Un déménagement à cet âge, c’est le deuil d’un logement, poursuit Hélène Prou. Les repères sont à reconstruire ailleurs. Nous aidons les personnes âgées à faire en sorte que cet événement ne soit pas une rupture, mais s’inscrive dans leur histoire comme d’autres chapitres. »

Krystyna Kuczmenda, 72ans, vit à Nantes depuis treize ans. Cette Polonaise d’origine a fait appel aux services de Demen’âge en décembre. « J’ai habité huit ans dans un 19 m2 aux Dervallières… Qu’est-ce qu’on accumule, je peux vous dire que mon petit appartement était bien rempli ! »

« Le déménagement, un choc pour moi »

L’association l’a accompagnée vers son foyer logement du quartier Bout-des-Landes. « Ce déménagement, c’était un choc pour moi, j’étais fatiguée. Je n’arrivais pas à mettre mes affaires dans des cartons. » « Et pourtant, il fallait que tout soit prêt pour le jour où votre fils venait vous aider », sourit Pierre-Marie Bozec, l’un des trois salariés de Demen’âge qui l’a aidée à surmonter son blocage. Avant de venir retrouver les jeunes de l’association, Krystyna a confectionné un collier qu’elle porte à son cou: en pendentif, elle porte leur photo. Elle sourit dans son accent chantant: « Vous avez été ma-gni-fi-ques ! »

site : http://demen-age.fr/

Lu sur http://www.ouest-france.fr/

d’autres dessins et BD de Charley sur http://charley.baylot.org/

Publicités

Une réflexion sur “Demen’âge

  1. Pingback: Demen’âge – Charley !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s