La respiration complète


Un de mes petits-fils est très intéressé par tout ce qui est occultisme et ésotérisme. Il est plongé parfois dans des volumes abscons comme « Les symboles secrets des rosicruciens des 16ème et 17ème siècles »

Alors pour cadrer un peu ses désirs de découvertes et éviter qu’il ne rôde trop près de groupes de magie noire je lui ai concocté une « formation de Magiste » suivant mon expérience 🙂  N’ayant que quelques notes à ma disposition lorsqu’on échange et souhaitant laisser une trace, j’ai repris quelques textes du net (avec origine citée en note) sur ce dont nous avons parlé.

Importance de la respiration

La bonne respiration, au départ, est instinctive et automatique. Il suffit d’observer un bébé respirer pour s’en convaincre. Mais elle est déviée de son idéal au fur et à mesure que le sujet se construit.

Les traumatismes, petits et grands, s’inscrivent inconsciemment dans la structure de la respiration, comme dans celle du corps. Ils y laissent des traces qui perturbent le schéma respiratoire par l’installation de tensions, fragilisant du même coup la personne pour ses défis à venir.

La prise de conscience de ces retenues respiratoires, au niveau physique, peut renvoyer aux causes psycho-émotionnelles du blocage. Dès lors, le sujet peut dépasser ces tensions et retrouver une respiration libre et fluide, fonctionnelle et économique.1

Les trois cerveaux

Cette théorie repose sur l’hypothèse d’une évolution du cerveau humain en plusieurs phases, qui correspondrait à l’apparition sur Terre des différentes classes phylogénétiques d’animaux. Ainsi la structure anatomique la plus ancienne de notre cerveau correspondrait à un cerveau dit « reptilien » situé le plus profondément. La structure la plus récente, correspondant au cerveau humain, serait située à la périphérie du cerveau, à l’extérieur. Cette évolution serait comparable aux couches successives de l’écorce d’un arbre.

Le cerveau reptilien, dit aussi cerveau primitif, archaïque et primaire, aurait environ 400 millions d’années. Il remonterait à l’époque où des poissons sortirent de l’eau et devinrent batraciens.

Le cerveau paléo-mammalien, ou limbique, serait le 2e, apparu avec les premiers mammifères. Il serait à l’origine de notre système limbique dévolu aux principaux comportements instinctifs et à la mémoire. Il permettrait les émotions et déclencherait les réactions d’alarmes du stress.

Le cerveau « humain » proprement dit, néo-mammalien ou néocortex, serait le résultat de la 3e et dernière phase de l’évolution. Il n’aurait que 3,6 millions d’années, date d’apparition des Australopithèques africains qui avaient la particularité d’être bipèdes, ce qui implique un développement accru du cerveau. Il permettrait notamment le raisonnement logique, le langage et l’anticipation des actes.2

Le stress

Le stress est l’élément qui provoque un ensemble de réactions physiologiques (sueurs, accélération du cœur et de la respiration) et psychologiques (inquiétude, troubles du sommeil) qui se manifestent lorsqu’un individu est soumis à un changement de situation. Plus simplement, le stress est une sensation éprouvée lorsqu’un individu est confronté à une situation à laquelle il ne croit pas pouvoir faire face correctement[réf. souhaitée]. Il provoque un sentiment de malaise ; il s’agit comme d’un réflexe de l’organisme qui agit contre les agressions extérieures. Cela va déclencher un ensemble de réactions nerveuses et hormonales.

Le stress peut permettre une mobilisation des forces physiques et mentales. Par exemple, l’élévation des rythmes cardiaque et respiratoire (dû notamment à une décharge d’adrénaline) permet de mieux oxygéner les muscles ; c’est une réaction animale (préparation à la fuite ou au combat face à un danger). Mais il peut aussi faire perdre les moyens et nuire à l’action ; il s’agit probablement d’une autre réaction animale (camouflage impliquant l’immobilité)[réf. souhaitée]. Mais cette situation épuise l’organisme. Une situation prolongée de stress entraîne une fatigue et favorise l’apparition de maladies, notamment cardio-vasculaires3

Action de la respiration sur le métabolisme

La cohérence cardiaque est une méthode de respiration qui consiste à effectuer 6 inspirations/expirations par minute pendant 5 minutes. Expiration et inspiration ont la même durée (5 secondes chaque) et s’alternent sans pause. Simultanément, il est demandé de décontracter consciemment certaines zones du corps telles que le visage, la langue, la gorge, les mains, le diaphragme et les pieds. Pour ses promoteurs, cette respiration régulière diminue le stress, offre un meilleur contrôle du rythme cardiaque et améliore la concentration.4

Lire l’article sur la cohérence cardiaque.

Rythme cérébral

Les activités électriques cérébrales rythmiques sont classées selon leur fréquence :

Éveillé, actif et alerte – Beta : 12-40 Hz

Lorsque vous êtes éveillé et alerte, votre cerveau fonctionne dans l’état de bêta d’activité. Ondes bêta sont rapides et sont associés à la concentration, de la pensée active, de planification, d’un état de vigilance, de logique et de raisonnement critique. < br / > Ondes cérébrales bêta sont importantes pour un fonctionnement efficace tout au long de la journée, mais ils peuvent aussi se transformer en stress, anxiété et agitation. La voix de cette « critique interne » peut obtenir plus forte de plus vous montez dans la gamme Beta. Aujourd’hui la plupart des adultes fonctionnent à une fréquence de Beta, il n’est pas étonnant que le stress, est un tel problème de santé commun.

Concentrée et détendue – Alpha: 7-12 Hz

Comme vous devenez plus détendu, vos ondes cérébrales ralentissent dans un Alpha d’État qui est plus concentré mais état détendu. Alpha États sont associés à l’apprentissage, traitement, stockage et rappel des informations. Les ondes cérébrales alpha sont présentes dans une relaxation profonde ou au cours de la méditation ou de la rêverie. C’est ce que nous éprouvons quand nous devenons absorbées dans une émission de télévision intéressante. L’État Alpha est une période optimale pour programmer l’esprit pour le succès et il augmente aussi votre imagination, visualisation, mémoire, apprentissage et concentration. La voix d’Alpha est votre intuition, c’est la porte de votre subconscient et se trouve à la base de votre conscience.

Le rêve lucide et la créativité – thêta: 4-7 Hz

Plus lentes sont toujours des ondes Thêta associées avec le rêve lucide et la créativité. Il est dit qu’un sentiment d’unité avec l’univers et de connexion spirituelle profonde peut être vécu à l’état Thêta. Programmes plus profondes de votre esprit courent Theta et c’est où vous pourrez découvrir des visualisations vives, grande source d’inspiration, créativité profonde et un aperçu exceptionnel. Contrairement à vos autres ondes cérébrales, la voix insaisissable de thêta est une voix silencieuse. Les ondes cérébrales Theta sont présentes au cours de la méditation profonde et le sommeil léger, y compris l’état de rêve REM tous importants. C’est l’état mental où vous consciemment créez votre réalité. À cette fréquence, vous êtes conscient de votre environnement, mais votre corps est en profonde relaxation.

Régénération, guérison et profond sommeil – Delta : 0,5 à 4 Hz.

Le modèle d’ondes cérébrales le plus lent est Delta qui devient actif dans votre cerveau quand vous êtes dans les étapes profondes de sommeil sans rêve. Ondes cérébrales Delta sont associés à être complètement inconsciente, et dans cet État nous ne nous souviens ni connais rien. < br / > Delta est le Royaume de votre inconscient et la porte de l’esprit universel et l’inconscient collectif. C’est où vous pouvez recevoir des informations qui ne sont pas disponibles au niveau conscient.

La vague de l’ Intuition – Gamma : au-dessus de 40Hz

Cette gamme est le plus récemment découverte et est la fréquence plus rapide inscription au-dessus de 40Hz. Alors qu’on en sait peu sur cet état d’esprit, les premières recherches montrent que les ondes Gamma sont associés aux éclats d’intuition et de traitement de l’information de niveau élevé.5

La respiration complète

Il y a trois étages respiratoires :

– l’étage inférieur ou abdominal

– l’étage moyen ou thoracique

– l’étage supérieur ou scapulaire.

L’observation de la respiration des nouveau nés, celle des «primitifs» d’Afrique Noire ou d’Amazonie, celle du dormeur profond, celle des animaux en liberté dans la nature, nous amènent à une constatation : tous respirent spontanément par l’abdomen, ils mettent en jeu les 3 étages respiratoires et pratiquent spontanément des respirations complètes.

Il s’agit donc de la respiration naturelle. Mais, dès la petite enfance, nous apprenons à n’utiliser que la respiration thoracique, voire scapulaire si nous sommes très stressés.

Notre éducation nous apprend à rentrer le ventre et sortir la poitrine pour paraître beau et fort. Cette éducation défiant notre physiologie respiratoire nous prive d’une bonne partie de nos possibilités physiques et psychiques.

De plus, elle bloque notre diaphragme qui est l’un des muscles les plus importants de notre corps. C’est le grand muscle de l’émotion. Le diaphragme sépare l’abdomen et le thorax, c’est-à-dire l’étage de la vie rythmique (cardio-respiratoire) et l’étage de la vie métabolique (digestif et uro-génital).

Il monte à l’expiration et s’abaisse à l’inspiration.

Abaissé, il crée un appel d’air vers les bases pulmonaires et comprime parallèlement les organes intra-abdominaux.

A l’expiration, il remonte libérant ces organes. Ce mouvement régulier occasionne un massage profond et constant du foie, des intestins, du pancréas, des reins, de la rate et des organes génitaux internes, ainsi qu’une bonne circulation sanguine dans tout l’abdomen.

Il est à noter également qu’un sixième de l’oxygénation se fait par la peau. Or, les fibres synthétiques utilisées dans l’habillement, la literie … sont une gêne pour la respiration cutanée normale.

pour effectuer une respiration complète, vous devez :

Vider complètement vos poumons, puis inspirer par le nez en gonflant

1.le ventre

2.la poitrine

3.les épaules6

Retenir l’air quelques secondes, et ensuite expirer très doucement en vidant dans le même sens que précédemment.


Autres textes : http://magiste.baylot.org/


http://www.cassiopee-formation.com/media/La-respiration.pdf

(Dessin de Bess – Le Lama Blanc – Les trois oreilles – Jodorowsky – Humanoïdes Associés – 1991)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s