Ouverture et accueil


Plutôt que de se demander :  « qu’est ce qui ne va pas » et de chercher des solutions, demandons-nous : « qu’est ce qui est juste [pertinent] dans ce qui se passe ? »

Un symptôme ou un problème n’est pas perçu comme un mal à combattre, corriger, éliminer, mais comme un signal émis par une part de notre psyché appelant à être rencontrée en vue d’être réhabilitée et intégrée. Le symtôme n’est pas là « à cause de »mais « spécialement pour ».

S’accueillir, accueillir toutes nos parts, à sortir de la fusion comme de la rupture, à devenir soi. Il ne s’agit pas de changer et devenir quelqu’un d’autre mais de réunifier nos multiplicités et devenir un peu plus qui nous sommes.

Comme en méditation, être dans un état d’ouverture et d’accueil de tout ce qui est, de tout ce qui survient dans la conscience, sans rien produire ni saisir et qui s’accompagne d’une joie profonde.

Lire l’article intégral « Un nouveau paradigme en psychothérapie » par Sylvie Gojard dans Nexus n°103 – mars 2016

Nelson – Démon de midi – Bertschy – Dupuis – 2006

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s