Entre ciel et terre


« Voici ce que réalisa le Bouddha : l’ignorance de notre vraie nature est la source de tous les tourments du samsara, et la source de cette ignorance elle-même est la tendance invétérée de notre esprit à la distraction. Mettre fin à cette distraction, c’est mettre fin au samsara lui-même. La solution, comprit le Bouddha, était donc de ramener l’esprit à sa vraie nature par la pratique de la méditation.

Le Bouddha était assis sur le sol, serein, digne et humble à la fois; le ciel était au-dessus de lui et autour de lui, comme pour nous montrer qu’en méditation, nous sommes assis avec une attitude d’esprit ouverte et semblable au ciel, tout en restant présents à nous-mêmes et en étroit contact avec la terre. Le ciel est notre nature absolue, sans entraves ni limites, et le sol est notre réalité, notre condition relative, ordinaire. La posture que nous adoptons quand nous méditons signifie que nous relions l’absolu et le relatif, le ciel et la terre, comme les deux ailes d’un oiseau, intégrant le ciel de la nature immortelle de l’esprit et le sol de notre nature mortelle et transitoire. »

Sogyal Rinpoché

D’AUTRES DESSINS DE ZEM, APPRENTI MAÎTRE ZEN SUR http://zem.baylot.org/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s