Placebo : Les 4 facteurs commun à tous les cas de guérisons

h

« J’ai trouvé qu’il y a 4 facteurs principaux commun à tous les cas (de guérisons de pathologies lourdes) :

  • Le 1er est que tous ont compris qu’il y a une intelligence innée en eux qui leur donne la vie. Ils ont alors cherché à établir un contact avec cette conscience, et à autoriser cet esprit plus grand qu’eux à faire la guérison pour eux.

  • La 2ème chose est qu’ils ont compris que c’était la mauvaise gestion de leur vie et leurs états émotionnels qui avaient créé leur maladie. Ils ont vu la nécessité d’aller au-delà de tout ça -de changer leur façon habituelle d’être eux-mêmes- pour retrouver un état de santé plus équilibré.

  • Le 3ème élément, c’est qu’ils ont du se réinventer. Ils se sont demandés ce que c’est que d’être heureux. Et ils ont commencé à indiquer à leur esprit qui ils voulaient devenir. Ce processus de visualisation a progressivement changé leur cerveau et leur corps, puisqu’ils ont produit des preuves tangibles et mesurables de ces changements. Leur processus de guérison est donc devenu objectivable.

  • Et la dernière chose, c’est que ces personnes ont passé de longs moments dans des états particuliers, comme si elles étaient hors de l’espace-temps. Elles étaient si impliquées dans leur visualisation, méditation ou autre pratique, qu’elles étaient souvent surprises d’y avoir passé beaucoup plus de temps qu’elles ne le pensaient.

Notre personnalité -comment nous nous sentons, pensons, agissons- crée notre réalité. Si nous voulons créer une nouvelle vie, nous allons devoir méditer sur ce que nous avons mis en place jusque-là et le changer. Nous allons devoir revoir consciemment les émotions qui appartiennent à notre passé et celles qui nous lient au futur. d’une certaine manière, nous avons besoin de devenir quelqu’un d’autre. Trop de gens essaient de créer une nouvelle réalité en partant de la même personnalité. Cela ne marche pas.

Vous et moi sommes à notre maximum lorsque nous sommes au-delà de notre personnalité, lorsque notre état d’être habituel s’élargit. Quand nous devenons « personne », rien, nulle part, hors du temps…

ce que nous voyons au niveau scientifique indique qu’à ce moment-là, les ondes cérébrales deviennent plus cohérentes. Les différentes parties du cerveau se parlent. »

Joe Dispenza in Inexploré n°27 – Juillet 2015

charley023

d’autres BD de Charley sur http://charley.baylot.org/

Publicités

1 commentaire

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s