Bleu luge


b1-fbd

Jonathan (comment dit-on ? Jonathanne ou Jonattend ? Je n’ai jamais su, ni pour la BD ni dans la réalité) est une de mes BD préférées. Je dirais bien que Cosey, son dessinateur, est un de mes dessinateurs préférés car une de mes BD préférées entre toutes (vous suivez ?) c’est le Bouddha d’Azur, qui n’a pas Jonathan comme héros, mais Porridge (comment doit on prononcer ce nom ? Bon ce n’est pas grave car c’est un surnom en fait il s’appelle Gifford Carboard, mais doit-on dire Jifford ou guy ford ?  😉 ).

Le Bouddha d’Azur a été publié en 2005. Mais je viens de relire une BD de Jonathan plus ancienne puisqu’elle date de 1978 : L’espace bleu entre les nuages. Quasiment une BD de Jonathan de mes préférées, mais bon dire dur (ou l’inverse) car je les aime toutes. Or je me suis rendu compte que Cosey avait repris une (bonne) idée de cette BD pour la recaser (améliorée) dans le Bouddha d’azur 27 ans plus tard !

b2-fbda

 

Gifford (ou Porridge comme vous voulez) est retourné au Tibet pour sortir Lhahl des griffes des Chinois (oui tout le monde sait que les Chinois ont des griffes :O ) Il met au point un plan d’évasion basé sur la vieille luge qu’il avait construite 13 ans auparavant lors d’un séjour dans un monastère. Lhahl, en tant que Tulkou (un être qu’on considère comme une « réincarnation » d’un grand maître)  doit être présentée aux Tibétains. (Je ne rentre pas dans les détails pour ne pas trop déflorer l’intrigue pour ceux qui souhaiteraient lire cette histoire en deux tomes et je vous le conseille !). Mais en fait elle crie « Po Rinzen » (Libérez le Tibet) et fuit, mais entre temps des soldats ivres (en plus d’avoir des griffes) cassent la luge qu’ils ont découvert.bda3

Mais Lhahl se souvient que plus jeune elle roulait dans la neige pour descendre les pentes et n’a donc pas besoin de luge.

bda5

Tout est bien qui finit bien, donc. (je passe allègrement sur tous les rebondissements et entre autre la découverte du magnifique Bouddha d’azur qui est tout sauf ce à quoi on pouvait penser).

bda7

Mais le clin d’oeil que je voulais poser ici c’est donc cette aventure de Jonathan (merveilleuse, je vous ai dit que c’est une de celles que je préférais ? heu oui je crois) : L’espace bleu entre les nuages, publiées en 1978 dans le journal Tintin.

f-jonathan-lespace-bleu-entre-les-nuages-cosey-1978-tintin-belge-n27-0

et là encore, le héros doit fuir, (non plus des chinois griffus mais pour sauver un vieil ermite anglais malade qui aide la cause tibétaine)
f-jonathan-lespace-bleu-entre-les-nuages-cosey-1978-tintin-belge-n35-5

et devinez comment il va fuir ? AVEC UNE LUGE SUISSE !

f-jonathan-lespace-bleu-entre-les-nuages-cosey-1978-tintin-belge-n35-8

cela fonctionnera du tonnerre,f-jonathan-lespace-bleu-entre-les-nuages-cosey-1978-tintin-belge-n36

Même si le coeur du vieil homme lâchera en bas de la descente (un peu raide il faut le dire, et puis je rappelle qu’il était déjà malade).

Donc Espace Bleu ou Bouddha d’azur : en cas de soucis dans l’Himalaya : ayez toujours une luge sur vous !

(un dernier conseil, si je ne vous l’ai pas donné encore, lisez vraiment ces BD, aussi bien le Bouddha d’Azur que Jonathan, de Cosey !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s