Commencer la méditation


z

« Les circonstances que nous offre la vie de tous les jours ne sont pas toujours favorables à la méditation. Notre temps et notre esprit sont occupés par toutes sortes d’activités et de préoccupations sans fin. c’est pourquoi il est nécessaire, au début, de se ménager un certain nombre de conditions favorables.

De même au commencement il est préférable de méditer dans un lieu tranquille pour donner à l’esprit une chance de devenir clair et stable.

La posture physique influe sur l’état mental. Si nous adoptons une posture trop relâchée, il y a de fortes chances que notre méditation sombre dans une torpeur.

En revanche, une posture trop rigide et tendue risque de susciter l’agitation mentale.

On trouve dans les textes la description de la posture en sept points :

  1. les jambes sont croisées dans la posture du lotus ou du demi lotus

  2. les mains reposent sur le giron. Une variante consiste à poser les deux mains à plat, sur les genoux, les paumes vers le bas.

  3. Les épaules sont légèrement relevées, penchées vers l’avant.

  4. La colonne vertébrale est bien droite, « comme une pile de pièces d’or »

  5. le menton est légèrement rentré contre la gorge.

  6. La pointe de la langue touche le haut du palais

  7. le regard est dirigé droit devant soi ou légèrement vers le bas, dans le prolongement du nez, les yeux sont grands ouverts ou mi-clos

si nous avons de la peine à rester assis les jambes croisées, nous pouvons bien sûr méditer sur une chaise ou sur un coussin surélevé. l’essentiel est de maintenir une position équilibrée, le dos droit et d’adopter les autres points de la posture décrite ci-dessus.

La posture appropriée doit être maintenue le plus longtemps possible, mais si elle devient trop inconfortable, mieux vaut se détendre quelques instants plutôt que d’être constamment distrait par la douleur.

On peut comparer [la méditation] à une excursion en montagne qui n’est pas à chaque instant une partie de plaisir. l’essentiel est d’éprouver un intérêt suffisamment profond pour maintenir l’effort en dépit des hauts et des bas de la pratique spirituelle. »

Matthieu Ricard

zem237

d’autres dessins de ZEM, apprenti maître zen sur ZEM.BAYLOT.ORG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s