Abandonner les pensées

z

« [En méditation] nous devons distinguer entre a) penser, b) associer les pensées, c) les pensées qui arrivent fortuitement. Si, pendant le zazen, une pensée surgit en vous et que vous la suivez, alors vous pensez déjà, vous n’êtes plus dans le zazen. Mais cela ne veut pas dire que vous seulement en zazen si toute pensée a cessé.

Nous sommes des êtres vivants… ce ne serait pas naturel [qu’aucune pensée ne nous effleure] puisque vous vivez et que la réalité de la vie vibrera toujours en vous… Si quelqu’un se laisse entraîner par ses pensées, alors il pense et ne fait plus autre chose.

Notre comportement spirituel doit être tel que nous nous efforcions d’avoir une posture correcte en zazen. Nos mains, spirituellement parlant, ne tiennent alors plus rien.

Une pensée surgit en nous. Lorsque nous ne la retenons pas, elle n’a pas la possibilité de devenir un objet.

Ce qui importe le plus c’est de se concentrer de tout coeur, avec chair et os, sur cette attitude. Occupez-vous uniquement de la posture et laissez tomber les pensées !

Maître Dogen parlait de cette pratique : « la pensée de la non-pensée ». C’est à dire qu’alors que vous faites, avec et chair et os, du zazen, vous vous efforcez de laisser tomber vos pensées, vous « pensez » à la « non-pensée ».

Kosho Uchiyama Roshi

zem328

d’autres dessins de ZEM, apprenti maître zen sur ZEM.BAYLOT.ORG

Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s