Posture


z

« Le lieu d’exercice doit être situé dans un endroit aussi calme que possible ; il ne doit être ni trop éclairé, ni trop sombre ; il doit être chaud en hiver et frais en été. Tenez la [pièce] propre et nette. Essayez d’y créer une atmosphère de paix, un endroit qui peut toujours être disponible à l’exercice du zazen (méditation assise).

Le lieu du zazen mérite du respect. C’est pourquoi nous saluons avec les mains jointes (gassho), lorsque nous y entrons.

Posons un zabuton (couverture d’un mètre carré environ en coton) devant un mur et mettons-y un zafu (coussin rond et dur bourré de kapoc).

Asseye-vous sur le zafu et croisez les jambes. Posez le pied droit sur la cuisse gauche et vice versa (lotus). Si vous ne pouvez pas croiser les jambes de telle manière, posez alors le pied gauche sur la cuisse droite (demi-lotus) »

Sinon vous pouvez vous asseoir sur un tabouret (ne pas prendre une chaise pour ne pas appuyer son dos, mais le tenir droit), les pieds près de ceux du tabouret (comme pour être prêt à se lever).

« Ne vous asseyez pas au milieu du zafu ; celui-ci doit rester libre en grande partie. Vos genoux reposent solidement sur la couverture. Le poids du tronc doit être en appui sur trois endroits : vos deux genoux sur le zabuton et votre postérieur sur le zafu.

Asseyez-vous droit et étirez le dos comme si vous vouliez enfoncer le postérieur dans le zafu. Tenez votre nuque droite et rentrez le menton. Fermez la bouche et pressez votre langue contre [le palais derrière les dents de devant].

Poussez votre tête comme si vous vouliez crever le plafond.

Laissez vos yeux ouverts normalement ; regardez le mur, puis baissez quelque peu votre regard.

Expirez profondément par la bouche : par là, vous changez tout votre tonus.

Pour se défaire de la raideur des articulations et des muscles, balancez-vous lentement deux ou trois fois de gauche à droite. Seulement ensuite, prenez une posture immobile.

Dès à présent respirez tranquillement par le nez. Il est important de garder votre rythme habituel. »

Kosho Uchiyama Roshi – Réalité du zen, le chemin vers soi-même – Le Courrier du livre – 1974

zem277

d’autres dessins de ZEM, apprenti maître zen sur ZEM.BAYLOT.ORG

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s