Pourquoi vivons-nous dans un monde si difficile ?

1.jpg

On a vu ce qu’était la terre de bouddha pour un bodhisattva : les êtres qu’il doit aider, sauver, amener à l’éveil. On a vu que la clé du chemin du bodhisattva est la pureté de l’esprit obtenue par une succession de clarification de l’esprit comme les 6 paramitas. Et quand l’esprit du bodhisattva est pur, sa terre de bouddha est pure. Pourtant si nous vivons dans une terre de bouddha, la réalité semble bien difficile, abrupte, violente et peu « pure ». C’est la réflexion que se fait Shâriputra, un disciple de Bouddha. Il se demande si le Bouddha a eu des pensées encore impures en tant que bodhisattva car cette terre de bouddha est loin d’être pure !

Mais le Bouddha connaissant la pensée de Shâriputra lui demande « Est-ce parce que le soleil et la lune ne sont pas purs que les aveugles ne les voient pas ? ». De cette métaphore on peut déduire que la cause de la non-vue des astres en revient au handicap de l’aveugle. Bouddha répond que de la même manière la cause des difficultés de ce monde en revient aux êtres qui le composent et le voient ainsi. Si en tant qu’êtres vivants sur cette terre, nous étions capables de voir sa beauté, elle nous apparaîtrait immédiatement. Mais nos troubles émotionnels, mentaux, relationnels font que nous la voyons perturbées. C’est notre vision égotique, avide qui nous fait voir le manque et qui crée toute cette violence.

Un bouddha au coeur pur (nommé Chignon Spiralé) dit à Shâriputra que lui-même, perçoit bien la pureté de la terre du bouddha Shâkyamuni. Alors que si Shâriputra, ne voit qu’une terre faite avec des ravins, des épines, des gravillons, c’est à cause de son esprit qui a encore des hauts et des bas. Le bodhisattva puise son aspiration dans cette sagesse des bouddhas, détachée de tout égocentrisme, cela lui permet d’agir avec chaque être animé d’une manière impartiale.

Le Bouddha presse alors un orteil sur le sol. Aussitôt, aux yeux de Shâriputra, l’univers apparaît sans voile, merveilleux, rempli de fleurs et de merveilles.

Face à tous les désordres importants que nous pouvons vivre maintenant (chômage, pauvreté, terrorisme) l’important est de ne pas laisser notre esprit s’emporter sur un plan émotionnel comme certains partis politiques, certaines institutions, les médias voudraient nous y entraîner. Mais de toujours garder à l’esprit qu’en même temps qu’il y a cette violence, il y a aussi la possibilité de voir le monde tel qu’il est, dans sa beauté. C’est ce qu’en physique quantique on appelle les états superposés : un même état quantique peut posséder plusieurs valeurs pour une certaine quantité observable.

VIM-01-09-009

Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s