Dhyâna, la méditation


fb

Dhyâna, c’est en sanskrit le mot méditation (qui donnera Chan en chinois et Zen en japonais), c’est aussi régulièrement traduit par concentration, vigilance. Je dirais « juste présence », être attentif.

La méditation est là pour nous rassembler nous qui sommes souvent éparpillés et ce, d’autant plus, à notre époque actuelle de zapping. Il s’agit d’être présent, conscient de ses actes, de ses pensées, de ses émotions.

Mais cette présence n’est pas que sur le zafu, le coussin de méditation, mais aussi présence à la vie, au quotidien, présence aux autres. Zazen, la méditation assise, est une façon de sortir de notre posture égotique habituelle pour tenter de voir la réalité telle qu’elle est. Le risque est d’aller soit vers une attention contractée ou au contraire d’offrir à la vie une attention distante sans émotion. Or il s’agit bien d’une conscience sensible, d’être attentionnée et bienveillant. La prise de conscience est opposée refoulement dans le sens où elle est présence à ce qui surgit sans se laisser manipuler par cela. Une pensée survient? On la laisse passer, s’envoler, disparaître. On reste ouvert à ce qui apparaît sans se laisser embarquer. On dit qu’il s’agit de s’établir dans la luminosité de l’esprit.

« La concentration est utile dès le départ mais une bonne concentration requiert le développement des autres qualités, c’est pourquoi elle n’arrive qu’en avant-dernière position. »1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s