Shîla, l’éthique, la bonne conduite


fb

Globalement et « simplement » cette éthique est de s’abstenir de toute intention ou action négative envers les êtres tant au niveau du corps (actions) que de la parole et même de la pensée. Quand nous avons l’intention de devenir bienveillant envers le monde et nous nous engageons à cela, malgré nos faiblesses et limites, nous pouvons acter cet cet engagement impossible par ce qu’on appelle la prise de vœux de bodhisattva, ou prise des préceptes. La première étape des voeux consiste à abandonner les états d’esprit négatifs envers les autres et, ensuite, à développer des états d’esprit positifs. Tant que l’on a des intentions négatives, il est impossible de créer quoi que ce soit de positif en relation avec les autres, parce qu’à travers ce que l’on fait, on cherche toujours un résultat et un bienfait personnels.1 Il y a 10 préceptes sur lesquels nous nous engageons :

1. Ne pas contrecarrer le courant de la vie.

2. Pratiquer la générosité sans retenue.

3. Avoir un contentement sexuel respectueux

4. Communiquer avec authenticité.

5. Créer l’harmonie entre les personnes.

6. Avoir des paroles respectueuses qui rendent les gens heureux.

7. Avoir des paroles utiles et harmonieuses

8. Savoir se satisfaire de ce que l’on a.

9. Être bienveillant.

10. Développer la sagesse.

Ces préceptes ne sont pas un « code Napoléon », une injonction, mais un ensemble d’exercices à pratiquer, un entraînement. Thich Nhat Hanh les appelle d’ailleurs les entraînements à la pleine conscience. Par eux nous souhaitons développer notre propre capacité à agir sur le monde.

Nous ne nous engageons pas à réussir mais à les répéter, encore, de nouveau, sans cesse. Si nous n’y arrivons pas, il n’y a pas de culpabilité à cela, nous recommençons. Ne pas les respecter, nous parle de nous, nous fait découvrir d’autres parties de nous, des peurs, des limitations, que parfois nous nous imposons. Les tenir, tous, tout le temps, paraît impossible. C’est à cet impossible que nous confrontons avec enthousiasme et effort car par leur pratique nous pouvons nous libérer de ces peurs et limitations.

Il est difficile d’être libre de choisir réellement les actes que nous voulons poser et les conséquences qu’ils auront. Comme il est important de se remémorer souvent ce choix, nous reprenons régulièrement l’engagement à s’entraîner à cette vie éveillée, en reprenant souvent les vœux.


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s