Baluchon, la « tiny house »


fb

EXTRAITS D’UN ARTICLE DU JOURNAL DE L’ÂGE DE FAIRE

Laëtitia Dupé cite Gandhi : « Vivre simplement pour que tous puissent simplement vivre. » Pour aménager la tiny house (toute petite maison sur remorque) qu’elle a auto-construite à Château-Thébaud, au sud de Nantes, cette designeuse de 29 ans a suivi un constat simple : « Le logement doit ré-pondre aux stricts besoins des individus qui l’occupent et se débarrasser du supelflu. » Devenue moins matérialiste, elle réfléchit à deux fois avant un achat, ne serait-ce que par crainte de ne pas lui trouver de place dans sa maison ! Quitte à louer ou emprunter un appareil qui ne sert que rarement.

Avant d’en dessiner les plans, Letitia dresse la liste des besoins auxquels son habitat devra répondre : toilettes sèches, matériaux de récup’ (palettes, chutes de bois…), finitions écologiques, etc. (Toutes les étapes de la construction et de l’aménagement sont détaillées dans La Maison écologique de février-mars et avril-mai 2016). La coquette petite maison voyageuse fait 14 m2 au rez-de-chaussée & 7 m2 à l’étage.

Letitia, qui ne connaissait pas grand-chose à la construction et a depuis créé Baluchon, son entreprise de construction et d’accompagnement à l’auto-construction de tiny houses.

Le choix de chaque matériau a été guidé par quatre facteurs : budget poids, compétences necessaires et écologie. «La construction d’une tiny house nécessite beaucoup moins d’énergie et de matière première qu’une maison conven-tionnelle, d’autant plus que j’ai utilisé des matériaux renouvelables : bardage et ossature bois, isolation en fibre de bois ou en chanvre… Même dans sa vie de maison, elle consomme peu et est conçue pour être autonome ». « Avoir absolument un boulot qui rapporte —qui me plaise ou non — pour pouvoir assouvir les besoins de ma maison, ce n’est pas pour moi, tranche-t-elle. Une tiny house me permet d’être propriétaire de ma maison pour 16 000 euros, de vivre de façon confortable sans avoir l’épée de Damoclès d’un emprunt au-dessus de la tête.

Chaque espace est optimisé, de l’intérieur du canapé au dessous des étagères, se pliant au diktat du poids à minimiser pour pouvoir arpenter les routes en toute légalité.

Laetitia multiplie les portes-ouvertes, conférences et écrit un livre sur sa construction. « En France, un des premiers freins pour construire sa tiny house, c’est le manque de documentation, pointe-t-elle. Plus il y aura de tiny houses, moins cela paraîtra farfelu et marginal. »

Cet habitat nomade offre de multiples hori-zons : « Plutôt que de construire une grosse maison qu’on n’habitera que quelques jours par an, une tiny house peut être déplacée à la montagne, puis au bord de la mer, puis en forêt.. » Le terrain sur lequel elle stationne est appréhendé comme une pièce de vie à part entière, pour recevoir des amis par exemple. « Ce ne sera peut-être pas possible trois mois par an car il fera trop froid, concède Laëtitia, mais ce sera une bonne excuse pour aller au restaurant ! »

La maison exhibe son nom : Baluchon. « Il résume ce qu’est cette tiny house : quelque chose d’assez petit qui confient l’essentiel et permet de voyager », explicite la propriétaire avant de citer Saint-Exupéry : « La perfection est atteinte non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer »

EXTRAITS D’UN ARTICLE DU JOURNAL DE L’ÂGE DE FAIRE reproduisant un article de Gwendal Le Ménahèze, La Maison écologique.

Le site de l’entreprise Baluchon : http://www.tinyhouse-baluchon.fr/
charley007

Voir et lire plus de Charley sur son site : http://charley.baylot.org/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s