Yves Mondet, dessinateur de BD


fb

J’ai déjà eu l’occasion (ICI) il y a quelques mois de parler du magazine de BD « Puck » qui était sorti en 1959 et qui ne durera qu’une année avec 8 numéros.

Puck000

Le sommaire paraissait assez varié pour une 50nne de pages, des aventures policières, moyenâgeuse, militaire, western et humoristique.

Puck000a

« Paraissait » car tout cela était dû à la plume (ou au pinceau) d’un seul homme : Yves Mondet qui utilisait parfois différents pseudonymes : Bill Comanche, Louky, Joe, Winyves, Mayotte.Puck000b

J’ai déjà parlé du Bouddha vert (ICI).

Rappel de sa production (déjà évoquée ICI) :

En 1947-48, il dessine pour Les 3 Couleurs et pour Sprint (Dorothy), deux éditeurs lyonnais, puis pour Le Journal des Jeunes (Ted Horion et surtout des planches d’ Ogar, le démon de la savane), suivis de Betty Rumba, une bande érotique pour Comic Burlesc en 1948, avec Roger Roux. Il va ensuite travailler de nombreuses années pour les éditions Jacquier (1953-60), multipliant les bandes western, d’aventure et humoristiques, les couvertures, illustrations ainsi que les pseudonymes (Bill Comanche, Louky, Joe, Winyves, Mayotte). Citons Sergent Roy, Commandant Typhon, Bob Aventure, L’Archer Vert, Gor Fils des Etoiles, Jaguar, Johnny Texas, Daw Rockett, Jack Ottawa, Ned Tiburce, Le Bouddha Vert, Eclair contre X, Le Chevalier Miséricorde, etc. parus dans L’An 2000 (1953-54), Les Histoires illustrées (1954-57), Johnny Texas (1958-60) ou Puck (1955-60). En 1958-59, il travaille pour les éditions Fleurus dans des titres comme Cœurs Vaillants ou Fripounet et Marisette (Les Misérables, La Croisière Jaune Citroën).

Puck000c

Après l’arrêt des éditions Jacquier au début des années 60, il prend un virage définitif, se tournant notamment vers le petit format : d’abord chez Impéria de 1961 à 1967, sur Buck John, Kit Carson, Cassidy, Tex Tone, Caribou, Oliver et pour les éditions des Remparts avec Bronco Kid, Idaho, Baal le Barbare (1963-64), Odin le Magnifique et Wapiti en 1963-64. Le changement de politique de l’éditeur Impéria qui se tourne dès 1968 vers les dessinateurs espagnols réputés moins chers pour dessiner ses titres phares décide sans doute le français à passer ensuite chez Lug qui sera son ultime éditeur : il y signe le tarzanide Tanka en alternance avec Bordet, dans Nevada en 1967-68 sur des textes de Lucien Carton (n° 206-244 et réédités dans les n°458-494) et une bande moins connue : Barbouzet Agent très Spécial, une parodie de James Bond dans Spécial Pim Pam Poum en 1966-67 (n°18-22). Il abandonne ensuite la BD pour se consacrer au retouchage et lettrage des bandes américaines de super-héros que publie Lug, aux côtés de Rémy Bordelet et du jeune Jean-Yves Mitton, jusqu’à sa retraite à la fin des années 80.

Puck001

Le chevalier MiséricordePuck002 Puck003 Puck004

Éclair contre X

Puck005 Puck006 Puck007

Les frères Cheyennes

Puck008 Puck009 Puck010

La coupe d’or

Puck011 Puck012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s