Dinky Toys et BD


1

Catalogue Dinky Toys 1970 :1 d 1

On peut y voir une reproduction de la 4L Renault Simpar 4×4, entre la R4 et une Jeep.1 l d 2

C’était la voiture de Laverdure dans le feuilleton télévisé : Les Chevaliers du ciel.

1 l d 10

Dans la BD Laverdure avait toujours des voitures hurluberluesques, pour le feuilleton ils avaient « tuné » la Simpar

1 l d 15

Elle était vendue avec deux personnages en train de courir avec derrière un décor de Mirage qui décolle.

1 l d 20

1 l d 30

Sinpar était à l’origine un constructeur automobile français qui produisit des automobiles de 1907 à 1914. « Sinpar » voulait dire que ces voitures étaient « sans pareil ».  Après 1946 l’entreprise s’est spécialisée dans la fabrication de treuils, boîtes de transfert et modifications de châssis de camions en 4×4, 6×4 et 6×6. Sinpar a produit pour Renault l’éphémère Renault 4 « Plein air » dont nous parlons ici.

1 l d 40

Dans Pilote n°412 (1967) :1 l d 50 412 67 1 l d 55 412 67

Quelques pages plus loin dans le même catalogue de la même année nous pouvons voir une Honda S-800, cette voiture n’est pas inconnue aux amateurs de BD belge.

1 s d 1

La S800 affiche les attributs sportifs en usage à l’époque : silhouette compacte et fluide, bossage de capot, sièges baquets, volant bois à trois branches, petits cadrans ronds très lisibles… de plus elle était légère avec ses 720 à 780 kg selon les modèles. Agile dans sa conduite, cependant l’amortissement était dur et la direction peu précise.

1 s d 5

Le moteur était un quatre cylindres de 791 cm3 développant 78 ch DIN. Élaboré à partir des technologies motos, il frisait les 10 000 tr/min avec une zone rouge à 8 500 tr/min. Grâce à ses 4 carburateurs Keihin, on obtenait une puissance proche des 100 ch par litre. 1 s d 7

Ce moteur sportif avait un rendement exceptionnel qui finalement offrait des performances similaires à celles d’un moteur de 1300-1500 cm3. Le conducteur avait en main un moteur rageur ne demandant qu’à monter dans les tours sans affoler les soupapes et qui permettait des accélérations franches avec une sonorité digne d’une monoplace. 1 s d 10

Mais pour l’amateur de BD cela reste, en modèle coupé, LA voiture de Spirou et Fantasio après la Turbotraction.

1 s f 5

Créée par Franquin dans Panade à Champignac elle fut reprise avec brio par Fournier par la suite.1 s m5

1 s v 10

Une jolie ligne1 s v 15

Aussi bien en coupé qu’en cabriolet

1 s v 20

Sources :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s