Spiritualité & joie

151224fb

Certains pensent que la spiritualité doit amener une mine triste. Déjà Saint François de Sales faisait remarquer qu’un saint triste est un triste saint. Dans le bouddhisme la joie est un des 7 facteurs d’éveil.

Kosho Uchiyama Roshi dans « Réalité du zen, le chemin vers soi-même » nous rappelle que la spiritualité n’est pas la sévérité mais au contraire une joie profonde.

Bien sûr cette joie doit être sertie de rigueur, simplement centrée sur la réalisation du « Soi-même », un Soi-même qui dépasse l’ego pour s’identifier au cosmos. Un soi-même qui est la vraie profondeur de la vie, au delà de l’entendement, celle qui embrasse toute l’humanité.

151224

Publicités

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s