Extracteur de Jus


151110fb

À force de présenter les photos des excellents jus de fruits/légumes/racines qu’on boit le matin, des amis m’ont demandé quelques renseignements sur notre pratique. Je ne suis pas un spécialiste, mais voici ce que je peux en dire…

1

D’abord je dois dire que je remercie Frédérique qui prend du plaisir à nous faire ces jus tous les matins.

Première question, pourquoi un extracteur, pourquoi pas une centrifugeuse ?

 

Si tous les deux permettent de faire des jus de fruits voire de légumes ils sont différents. Je n’ai pas de centrifugeuse donc je me baserai sur ce qu’en disent les spécialistes, je ne peux parler que de l’extracteur.

Un des problèmes de la centrifugeuse est quelle chauffe les légumes (principalement par la vitesse de rotation pour en extraire le jus) et donc altère les nutriments.

L’extracteur a une vis sans fin dans laquelle vont passer les aliments. Elle tourne à une vitesse lente (moins de 100 tours / minute). Cela permet d’écraser et de broyer les fruits, légumes, herbes et racines sans les chauffer. La lenteur de la vitesse de l’appareil sera donc un plus à considérer lors de l’achat.

tribu20151030000

L’inconvénient de l’extracteur c’est qu’il va falloir couper les aliments en petits morceaux (2 à 4 cm).

Par un système de tamis (parfois est fourni de plusieurs tailles), l’appareil sépare les matières sèches du jus. Un ami récupère les matières sèches pour les accommoder comme on ferait avec un « steak tartare » (végétal ici) mais je dirais qu’il faut être très modéré avec cette pratique car cela fait ingurgiter beaucoup de fibres qui risquent d’exciter les intestins.

Le jus qui sortira pourra donc être plus ou moins épais, tenir de la soupe ou du jus. L’extracteur ne conserve que les fibres solubles (les autres sont la matière sèche dont je parle ci-dessus) ce qui n’est pas le cas de la centrifugeuse. Par contre, parait-il que le tamis de la centrifugeuse doit être nettoyé en cours d’utilisation, suivant les végétaux utilisés, pour permettre au jus de continuer à couler, ce qui n’est pas le cas de l’extracteur.

Avec un extracteur vous aurez plus de possibilités de jus (entre autre les jus d’herbes, dont du persil qui apporte des vitamines C s’il est frais et qui peut se mettre dans tous les jus) mais aussi le jus d’herbes germées que vous ferez vous même (comme du blé, de l’épautre, de l’alfafa etc) : de la vie en jus ! (voir les aliments biogéniques de Bordeaux Székely)

tribu20150401007

(jus d’oranges sanguines cueillies près de chez notre fille « dans la rue » 😉 )

Un extracteur pourra fournir beaucoup plus de jus par aliments qu’une centrifugeuse, il a un meilleur rendement (donc plus économique au fonctionnement). Petit détail, mais qui peut avoir son importance : l’extracteur est beaucoup moins bruyant qu’une centrifugeuse.

Le nettoyage de l’extracteur de jus est, semble-t-il, plus facile et rapide que celui d’une centrifugeuse, je ne peux le dire, n’ayant pas cette dernière. Mais je reviendrai plus loin sur le nettoyage.

Il est plus facile de trouver à acheter (grandes surfaces, grands magasins d’électroménagers) une centrifugeuse qu’un extracteur (salon « bio », magasins types biocoop, internet).

Une centrifugeuse est plutôt moins chère qu’un extracteur. Mais c’est très relatif. On trouve des centrifugeuses à moins de 100 € mais pas de détail sur la « durabilité » de l’appareil. En général il faut compter au moins 150/200 €. Ce qui reste moins cher. Mais certaines centrifugeuses de belle qualité font le même prix qu’un extracteur ! Ce qui ne laisse plus de doute quant au choix à faire.

La conclusion, c’est que si vous avez une centrifugeuse et que vous vous faites des jus tous les matins, c’est déjà superbe ! Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un extracteur, la centrifugeuse est un bon choix par défaut. Si votre santé n’a pas de prix, je vous conseille franchement l’extracteur qui est un placement quasiment à vie, pour VOTRE vie (et ceux de votre foyer).

Notre histoire avec les extracteurs :

GreenStar Elite

Nous avons eu la chance il y a quelques années de pouvoir acheter à une amie qui le vendait moitié prix d’occasion, un extracteur de jus GreenStar Elite, qui était, pour moi, la « Rolls » des extracteurs. Il vaut neuf dans les 5/600 € ce qui est un très gros investissement, mais il les vaut. Il tourne à 100 tours minutes.

exg

L’inconvénient : c’est un gros appareil, il faut donc le laisser installer (donc difficile à placer dans les petites cuisines, mais là encore il faut savoir ce que l’on veut). D’ailleurs un appareil qui est dans un placard, sert peu, et souvent de moins en moins. L’avoir toujours sorti nous « pousse » à nous en servir.

Pour le démontage il est assez facile, car tout se « clipse ». Toutefois il faut bien ajuster les deux vis sans fin pour le remontage. Le nettoyage est assez facile, mais contraignant quand même. Il faut nettoyer tout de suite et bien frotter (brosses fournies). Le nettoyage est une des causes qui font que les personnes arrêtent de se servir régulièrement de l’appareil (ce qui est un comble compte tenu de son prix).

Nous l’avons revendu, moitié prix de ce qu’on l’avait acheté (soit le quart de son prix) à une famille qui en recherchait désespérément un pour un de leur enfant qui avait de grosses carences vitaminiques. Très heureux d’avoir pu ainsi leur en faire profiter.

Qu’avons nous racheté à la place ?

L’Hurom

C’est la nouvelle génération d’extracteurs qui sont verticaux au lieu d’être horizontal. Ils tournent beaucoup plus lentement (jusqu’à 40 tours par minute !!!!) ce qui est un plus (voir plus haut).

erh

Ils sont beaucoup plus faciles à nettoyer (je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un plaisir 😉 mais c’est en tout cas très facile, et beaucoup plus facile que les extracteurs horizontaux.

Comme il y a des ailettes caoutchouc qui raclent les parois du tamis on n’est pas obligé de le nettoyer immédiatement, ce qui fait qu’on peut faire un autre jus un peu plus tard.

Il prend beaucoup moins de place sur le plan de travail qu’un extracteur horizontal.

L’inconvénient c’est qu’il est quasiment aussi cher qu’un extracteur électrique horizontal (entre 300 et 600 €).

Pour terminer, pour les petites bourses et les gros bras il reste encore une autre solution :

L’extracteur manuel :

Je ne peux pas trop en parler car je l’ai peu utilisé (encore récemment lors d’un salon). Il participe aux exercices qui font du bien au corps, puisque plus de force électrique pour extraire mais seulement de « l’huile de coude » (fibromyalgiques : déconseillé). L’avantage c’est que le nombre de tours minute (voir plus haut) est faible donc donne un jus d’excellente qualité.

ejm

Son gros avantage : le prix : entre 60  et 100 € , sa simplicité de fonctionnement. Pour le nettoyage je pense qu’on est dans le même ordre d’idée que l’extracteur horizontal électrique.

Il peut s’emporter facilement et s’utiliser partout !

Quelles recettes ?

Des recettes vous pourrez en trouver des tas sur le net (demandez-moi je dois en avoir des livres numériques là-dessus) mais notre préféré c’est plutôt un jus d’un ou deux fruits frais de saison local (pommes, poires, pèches, kiwi, grenade, fuyu…), avec un jus d’un ou deux légumes bio (carottes, pommes de terre, betterave…) agrémentés d’un jus de racine de curcuma et/ou de gingembre, avec pour finir le jus d’un citron (de notre jardin). Mais n’oubliez pas que si la satiété n’est pas tout à fait la même (car on ne mange pas le résidus sec) c’est quand même une quantité suffisante de fruits et légumes, donc pas la peine de prendre « trois » verres à chaque repas !!!! 😉

Sources :

15111022

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s