Intégrer, accueillir, affronter


150704fb

Être dans le flux de la Vie c’est voir ce qui unit, c’est ce qu’on nomme parfois la « vision non-duelle », il ne s’agit pas de séparer mais de relier. La question se pose de « comment faire » quand nous sommes face à des antagonismes violents qui nourrissent notre vision égotique et nous amènent à prendre position pour/contre.

Sur un plan social/relationnel la CNV (Communication Non-Violente) nous donne des outils concrets pour pouvoir participer à cette réconciliation. Face à des événements extérieurs elle nous permet au moins de voir ce qui se passe en nous.

Sur un plan personnel c’est chercher à ne pas refouler tout ce qui se passe mais de l’affronter, d’y faire face pour agir en conséquence. D’ailleurs dans la démarche d’actions Non-Violentes modernes, une des premières étapes est de réveiller l’agressivité des opprimés [étymologiquement tiré du latin « adgredior » de « ad » aller vers et de gradior (faire un pas, marcher)]. Car comme le dit Thierry Van Humbeeck ; « Bien plus que le bruit des bottes, je crains le silence des pantoufles. »

Ainsi la Voie de la Grandeur (Mahayana) du bouddhisme ne s’interdit rien, ni domaine, ni situation. Elle ne cherche pas à « couper la soif du désir » car elle considère le désir comme le moteur de la vie. Elle ne cherche pas à vivre un idéal différent de notre vie quotidienne ou à sortir du monde pour un monde idéal, mais nous entraîne à vivre dans ce monde, ici et maintenant.

Sur la CNV, lire ICI et ICI et voir le site CNV France

Pour la Voie de la Grandeur relire de Eric Rommeluère – Les Bouddhas naissent dans le feu :

« Mahâ est bien la grandeur, l’excellence de l’esprit. Petit et Grand Véhicule s’opposent comme l’exclusion et l’inclusion. Les termes ne désignent pas des écoles, comme on pourrait le croire, mais deux attitudes fondamentales, deux approches radicalement différentes de la vie intérieure. Le Petit Véhicule est fondé sur la séparation et la coupure (« couper le désir » Note de Frédéric). C’est l’attitude la plus habituelle et la plus aisée : si nous avons des difficultés, nous nous en écartons. Pour ne pas aller dans un sens, nous allons dans la direction opposée. Dans le Grand Véhicule, au contraire, nous prenons sur nous d’intégrer, d’accueillir, parfois d’affronter les difficultés. Lorsque deux protagonistes se disputent, se battent, nous pouvons oser les séparer, l’intelligence est réelle, mais l’intelligence sera plus grande encore si nous pouvons les réconcilier. C’est un exercice difficile qui oblige à se départir de ses habitudes, de ses facilités. La méditation est un apprentissage de la largesse : quoi qu’il arrive, nous intégrons toutes les expériences, qu’elles soient mentales, émotionnelles ou corporelles, dans la dimension méditative. »

Et pour l’humour une BD de Zep dont les dessins me font toujours beaucoup rire (voir son blog) :

zep

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s