Construire un soi stable et équilibré n’est qu’une guérison partielle.


3

Les psychothérapies occidentales ont pour but d’aider à construire un soi stable et équilibré. Mais en réalité, nous sommes la continuité du courant de la vie. Dès lors que le mental s’identifie à la notion d’un soi soigneusement séparé des autres, il n’y a qu’une légère guérison. Cela ne peut pas mener très loin. Si la guérison ne prend pas en compte la réalité dans sa globalité, elle ne peut être que partielle. La guérison est possible à chaque pas, si vous marchez avec la paix, la joie et la liberté.

Thich Nhat Hanh

(Moine bouddhiste vietnamien, activiste de paix, très proche en son temps de Martin Luther King qui l’avait proposé comme Prix Nobel de la Paix avant son assassinat)

LIRE L’ENTREVUE INTÉGRALE DANS LE MAGAZINE INEXPLORÉ : http://www.inrees.com/Inexplore-magazine/26

Publicités

2 réflexions sur “Construire un soi stable et équilibré n’est qu’une guérison partielle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s