Mettre le curseur sur la vibration Idéale


1fb

Si de la conscience la plus subtile, jusqu’à la matière la plus dense, tout est dans un continuum, alors sourire c’est mettre le curseur sur la vibration Idéale, « le point de délivrance », pour permettre cette continuité matière-lumière à l’intérieur de chacune de ses cellules.
C’est entré dans sa vie, puis c’est entré dans ma vie. J’ai appris la puissance du sourire et l’ai transmis à mes enfants. Maintenant quand mes filles tombent, quand elles sont malades, naturellement, elles viennent se blottir contre moi et on « fait le sourire ». Malgré les larmes, elles étirent un joli sourire sur leur visage, je souris aussi. Nos yeux se ferment. Une douceur, une légèreté nous remplit. Et très vite, elles rouvrent leurs yeux et me disent que c’est fini, ou que cela va mieux.
Les grands trouvent ça ridicule et refusent de se prêter au jeu. Ils sont à l’image, des gens raisonnables qui « savent » bien que cela ne suffit pas ! Ils s’interdisent de sortir du cadre.

(Témoignage de Pascale Pourrut tiré du livre de Marie-Hélène Pourrut )

1 2

(cliquer pour agrandir)


52 Un jour un sourire

Rejoignez le groupe facebook : Un jour, un sourire, pour échanger sur cette pratique yogique du sourire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s