Découvrir la Catalogne : Hermita de la Senyora de vida o hermita de Santa Magdaléna


tribu20150323019

 

Belle balade à l’ermitage Notre Dame de Vie

Distance totale : 5,71 km
Durée du déplacement : 53:37
Vitesse moyenne de déplacement : 6,39 km/h
Dénivelé d’environ +/- 160 m
Inclinaison max. : 14 %

tribu20150323045

Départ depuis le parking « route de Notre Dame de Vie », en face du cimetière. Puis suivre les panneaux indicateurs en passant sous la 4 voies. Longer le torrent.

tribu20150323008

Le Torrent El Còrrec d’en Benettribu20150323009

tribu20150323041

tribu20150323042

tribu20150323043

Une balade assez ombragée.tribu20150323010

Entouré d’une forêt de chênes verts et de chênes lièges, l’ermitage est situé en haut d’un promontoire qui offre un magnifique point de vue sur la plaine du Roussillon.

tribu20150323011

La Ferme du Bonheur est un refuge et un lieu de retraite pour animaux du terroir âgés, abandonnés ou maltraités. L’association a été créée en 2002. Actuellement, elle accueille plus d’une centaine d’animaux : chevaux, ânes, chèvres, oies, canards, cochons, boucs, moutons, lapins, chiens, chats, un taureau et un sanglier.

Le fonctionnement de la ferme est assuré uniquement par des bénévoles. Son budget est financé par les cotisations des adhérents, des dons, la recette des vide-greniers, des soirées-chanson et des expositions de photos. En outre, la Ferme du Bonheur est soutenue par de nombreux amis, sponsors et partenaires dont la Fondation Brigitte Bardot.

http://www.lafermedubonheur.org/

tribu20150323012

tribu20150323037

L’ancienne chapelle, Notre Dame de Vie était peut-être le siège d’une ancienne paroisse, mais nous avons trop peu d’information pour en avoir la certitude. D’autres sources, plus sérieuses, accréditent la présence d’un prieuré qui serait la véritable origine du lieu. En fait les deux sont possibles, les prieurés étant plutôt apparus vers le XIIIe siècle.

La première mention de Notre Dame apparaît en 1293 sous le nom de loco vocato Madgalenes. en effet, l’église Notre Dame de Vie est une appellation récente, elle était connue initialement sous celui d’église Marie-Magdeleine. En 1312, elle réapparaît (ecclesia Sanctae Mariae Magdalenae), puis disparaît des textes jusqu’au XVIIe siècle.

La présence d’Argelès, en bord de mer et doté de fortifications à fait concentrer les populations des vallées environnantes dans la ville, ce qui a peu à peu désertifier les alentours. L’église Marie Magdeleine a arrêté son activité religieuse suite à une carence en fidèle dans la région.

tribu20150323014

tribu20150323038

Cette église oubliée fera toutefois les beaux jours de la population au XVIIe siècle. Il faut dire que la fin du XVIIe siècle a marqué un profond changement dans la pratique de l’érémitisme. D’ermites retirés, recherchant la plus profonde spiritualité par une vie matérielle pauvre, ils étaient devenus des moines en relation avec la vie locale. Les ermitages se sont multipliés, récupérant et modifiant en profondeur les anciennes églises ou chapelles castrales, pas forcément éloignées des villages.

Les ermites étaient donc accessibles. Ils étaient vus comme des personnes détenant le savoir, ils avaient le pouvoir de juger une situation et donner des conseils. Ils se mirent à se déplacer, à aller au contact des villageois dans le but de quêter pour leurs ermitages. En effet, ils avaient un rôle d’accueil des voyageurs, et pour cela ils devaient assurer les recettes de ce qu’on appellerait aujourd’hui un gîte étape. Ces populations, malgré cette quête habituelle, étaient plutôt favorables à ce qui deviendra une institution. L’hospitalité catalane s’est aussi bâtie là-dessus.

tribu20150323015

tribu20150323039

Reconverti en ermitage à une époque où ils deviennent à la mode, la chapelle Ste Marie Magdeleine sera transformé en 1666. Elle apparaît en 1688 parmi la liste des ermitages du Roussillon (hermita de Santa Magdaléna), puis elle changera de Saint patron en 1746, devenant l’ermitage Notre Dame de Vie, nom sous lequel nous le connaissons aujourd’hui.

En 1790 la révolution française mets à bas certains piliers de l’Eglise. En particulier, les biens de l’Eglise sont déclarés biens d’Etat, et en tant que tel mis en vente. Seul pourront y échapper les églises paroissiales, ce qui signifie que les ermitages du département, bien que toujours désirés par les habitants, furent vendus à des particuliers ou des communes.

Les ermites disparurent, et ce fut la fin de Notre Dame de Vie.

L’ermitage fut acheté en 1802 commebien national par une vingtaine d’habitants d’Argelès qui voulaient lui conserver sa vocation religieuse. En 1962 une convention a été signée avec l’Association pour la Sauvegarde des Emitages.

De nos jours l’ermitage Notre-Dame-de-Vie possède une statue dédiée à Ste Hélène, statue qui a un étrange parcours bien connu.

C’est au mas Larrieu que vivaient à la fin du XIXe siècle la famille Rebardi. La grand-mère reçu par accident une balle dans la jambe, et malheureusement pour elle il fallut l’amputer. Elle fit alors le vœu d’offrir une statue à la paroisse si elle survivait, ce qui arriva. La statue fut donc fabriquée et déposée à l’église paroissiale d’Argelès (Notre Dame del Prats) en 1910. Elle mesure 1m10 et elle est en terre cuite. Mais dans les années 70 la statue fut de trop dans l’église, elle reprit donc le chemin de son propriétaire initial, qui la donna à garder à une personne du village. Stockée dans un coin d’un garage, elle a refait surface il y a peu et fut à nouveau offerte à la commune, qui la déposa tout naturellement à Notre Dame de Vie.

tribu20150323017

tribu20150323018

Interdiction de fumer en entrant 😉 tribu20150323019

tribu20150323020

tribu20150323021

Les intentionstribu20150323022

tribu20150323023

tribu20150323024

Vue sur la plaine, Saint André, Palau-del-Vidre. On peut voir par temps clair, la mer, Argelès, le port, le Canigò

tribu20150323025

Le bâtiment principal comporte au rez-de-chaussée un sanctuaire dont on ignore la date de construction et à l’étage le logement de l’ermite (aujourd’hui transformé en appartement privé). Le mur sud de l’édifice est bâti sur le rocher. Dans son épaisseur, est taillée une chapelle qui abrite une statue de Sainte Madeleine qui a donné son nom au territoire avoisinant.
Il y a quelques années, Notre Dame de Vie fut rachetée et restaurée par l’association des ermitages d’Argelès qui en assure la pérennité.
L’édifice est classé monument historique depuis 1944. Aujourd’hui la chapelle est ouverte au public.

tribu20150323026

tribu20150323027

tribu20150323028

L’ermitage est composé d’une nef unique de plan quadrangulaire terminée par une abside semi-circulaire.

tribu20150323029

2 saints y sont vénérés : Saint Côme et Saint Damien. Tous les 26 Septembre, une procession a lieu au départ d’Argelès.

Saint Côme (ou à l’ancienne Cosme), patron des chirurgiens, né en Arabie, pratiquait la médecine à Aigéai en Cilicie, ainsi que son frère, Damien, lui, saint patron des pharmaciens. Ils souffrirent ensemble le martyre sous Dioclétien, en 303 ou 310. On les appelle « anargyres » parce qu’ils soignaient « sans accepter d’argent ». On les fête le 26 septembre en Occident, le 1er novembre en Orient (au calendrier julien comme au calendrier grégorien).

tribu20150323030

tribu20150323031

Pour un euro, vos voeux peuvent être dynamisés par un cierge ! 😉

tribu20150323032

Cloche ex-vototribu20150323033

Deux maquettes de bateaux votives ont été restaurées par le conseil général en 2013. Au 19e siècle, les capitaines craignaient les coups de vent, qui jetaient les bateaux sur les récifs ou les égaraient au large, il y avait aussi la crainte des pirates… Les donateurs d’ex-voto ont été souvent pris dans ses drames. Ils pensent s’en être sortis grâce à une dimension surdimentionnelle, plus forte que la mer, c’est pourquoi ils effectuaient ce geste de remerciement.

tribu20150323034

La partie de la chapelle qui abrite des ex-voto en tous genres, est fermée par une grille en fer forgé pour éviter les vols,

tribu20150323035

tribu20150323036

Au fond Valmy


tribu20150323040

Les textes de présentation sont issus de ces sites :

http://pyreneescatalanes.free.fr/
http://www.argeles-sur-mer-tourisme.com/
http://petit-patrimoine.com/
http://www.lindependant.fr/
https://fr.wikipedia.org

 


D’autres promenades en Catalogne :

catalogne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s