Penser & agir plus grand nous libère


dessin

Notre corps change à tout instant. Parce que nos cellules se renouvelles, parce que notre système nerveux découvre de nouveaux chemins, parce que chaque situation nous en apprend plus sur la vie et nous-mêmes, parce qu’à un niveau particulaire les échanges d’énergie sont toujours renouvelés. Et pourtant notre mental, certainement depuis que l’humain existe, nous fait croire que nous sommes quelque chose de complet, de fini, de séparé et surtout de plus important que tout le reste. Cela doit prendre son origine dans des réflexes d’auto-défense face aux prédateurs.
Et pourtant par expérience et par connaissance de l’Histoire on peut voir qu’on se révèle quand justement on dépasse cette vision egocentrée. Une des voies du bouddhisme est appelée « Mahayana », qu’on traduit souvent par « Grand Véhicule » mais aussi par « Voie de la Grandeur ». Car c’est une pratique qui nous amène à penser plus grand que notre simple être.
À l’inverse la voie de l’ego est une vision étriquée. C’est vouloir s’accrocher à un fantôme d’une manière rigide. C’est vouloir fixer une image de soi qui n’a pas de réalité. C’est du coup se couper de la réalité de la vie. La voie spirituelle c’est dépasser cette vision mesquine pour une vision « cosmique », holistique, systémique.
Comment passer de l’une à l’autre ? Le bouddhisme utilise des « antidotes » aux « poisons mentaux ». le remède à la vision égocentrique, c’est l’amour, la compassion. En grec ancien il y a trois noms pour désigner l’amour : Eros, l’amour et le désir physique ; Philia, l’amitié, la relation d’estime mutuelle et réciproque et agapé : l’amour du prochain sans attente. C’est cet « agapé » qui nous fait être humain, vivant, complet et sortir de notre forteresse illusoire et égotique.
Si nous savions que nous devions mourir dans les années, mois ou heures qui suivent, que désirerions nous faire avec force ? Voir ceux que nous aimons, que leur dire ? Face à de telles échéances connues le « vital » nous apparaît toujours. Comme l’écrit Albert Camus : « N’attendez pas le Jugement dernier. Il a lieu tous les jours. » .
Dépasser cette vision égotique, mourir à son ego, ce n’est pas la mort du moi. Le moi social continuera d’exister, il nous est nécessaire, mais c’est reconsidérer sa place et ne pas se « prendre » pour lui.
La méditation est aussi une belle voie pour cela. Nous nous déconnectons de la vision egocentrée pour nous ouvrir à beaucoup plus. « Soyez Spacieux » comme le dit Sogyal Rimpoché. Nous goûtons dans cet espace méditatif à une façon d’être sans jugements, sans auto_jugements, sans culpabilité, avec acceptation de ce qui est. Ce n’est pas pour rien que les maîtres zen japonais des temps anciens écrivaient des poésies sur la nature car s’ouvrir à la vie c’est entrer en communion avec la nature. Je pense aux échanges que je peux avoir avec Véro (voir son blog ici) qui justement dans cette vision « naïve » (au sens de libéré de l’ego, comme l’enfant qui vient de naître) apprécie la beauté de la nature en voyant visages, et phénomènes lumineux comme l’expression jaillissante de la vie.
C’est, je le crois un sincèrement une voie du bonheur et de santé. En effet les dernières découvertes des neurosciences et de l’épigénétique prouvent que nos émotions peuvent même changer des programmes de nos ADN. 20 de nos émotions perturbatrices habituelles. Quand cet amour est une compassion en action, nos actes nous libèrent autant que de pratiquer la méditation.
Pour finir, nous parlons souvent de « gagner nos vies », mais nous n’avons rien à gagner, simplement à nous ouvrir à ce qui existe déjà, en vivant avec enthousiasme, ce qu’on appelle dans le bouddhisme « l’effort joyeux » dans les sphères d’action où nous vivons, sphère familiale, sphère sociale, sphère professionnelle et sphère personnelle,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s