Repas : réseau d’échange de pratiques alternatives et solidaires

repas

SITE DU RÉSEAU REPAS

Depuis une quinzaine d’années, le Réseau d’échanges et de pratiques alternatives et solidaires regroupe une trentaine d’entreprises dans toute la France. Celles-ci ont concrètement mis en œuvre des pratiques économiques qui ont d’autres objectifs que le profit, la course à la consommation ou le tout à l’économie et qui inscrivent leur sens dans le concret de pratiques libres et solidaires. Elles se reconnaissent d’une culture commune bien qu’elles aient des métiers différents : lorsqu’elles sont dans l’agriculture, elles créent une structure collective regroupant des partenaires autour d’une production diversifiée et une commercialisation associant les consommateurs. Lorsqu’elles sont dans la transformation d’une ressource locale, elles adoptent des structures coopératives et stimulent le développement économique et social dans leur environnement en générant ou participant à un foisonnement d’activités. Lorsqu’elles sont dans le culturel ou le social, elles mettent en œuvre des modes de management déhiérarchisés où chacun est une personne avant d’être une performance.

Le réseau est ouvert et s’enrichit régulièrement de nouvelles rencontres.

Les structures du réseau ont ressenti le besoin de se réunir pour mieux se connaître mutuellement et échanger sur leurs pratiques. Pour cela, elles ont, dès la création du réseau, organisé des réunions bisannuelles sur le site d’une des entreprises autour d’une thématique proposée par la structure d’accueil (selon les pratiques de l’éducation populaire). Cela a permis de faire en quelque sorte un tour de France des alternatives. Les thématiques abordées sont très variées, en fonction des préoccupations du site d’accueil : l’argent, l’usure des équipes, l’organisation, la transmission entre fondateurs et suivants, l’éducation populaire etc.

Ces rencontres ont permis de prendre conscience que ces initiatives sont porteuses d’un capital d’expérience exceptionnel qui peut être profitable à d’autres autant dans le domaine de la réflexion que de l’action.

Ouvert à des personnes qui souhaitent mûrir un projet ou simplement s’évaluer au contact de la réalité et de l’expérience d’autres qui ont fait le chemin avant eux, le compagnonnage est une sorte de « tour de France » dans les entreprises du réseau REPAS, destiné non à apprendre un métier mais à transmettre des valeurs au cour du projet coopératif.

Organisé une fois par an de février à juin, les temps alternent entre immersions individuelles, groupes action et regroupements.

Trois mois, c’est peu de temps pour ouvrir d’autres possibles, transmettre curiosité et courage, goût de l’initiative et sens des réalités. Néanmoins, à partir de cette sensibilisation, des idées et des projets « utopiques » peuvent trouver une réalité.

Ce compagnonnage alternatif et solidaire consiste en l’apprentissage dans l’itinérance : c’est partir à l’aventure, à la rencontre et s’enrichir d’expériences et de travail dans un réseau.

 

POUR PLUS D’INFORMATION DE CE TYPE S’ABONNER AU JOURNAL L’ÂGE DE FAIRE
L-age-de-faire-entete

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.