Zone à garder blanche

wifi-210

LIRE L’ARTICLE INTÉGRAL SUR RADIOAMATEURS FRANCE

Les électrosensibles demandent la création d’une zone blanche, non irradiée. Un lieu de repos pour les EHS (ÉLECTRO-HYPERSENSIBLES), dans lequel ils pourraient se ressourcer un moment. Avant de reprendre la route…

« Pour M. et Mme Tout-le-monde, une zone blanche, c’est une zone ou la téléphonie ne passe pas. Pour un électrosensible, c’est une zone sans irradiation, de quel qu’ordre que ce soit », martèle Philippe Tribaudeau, président depuis de 2011 de l’association « Une terre pour les EHS ». Vivre à quelques kilomètres d’un aéroport ou d’une base militaire, pour un électrosensible, c’est ressentir violemment les effets des radars dont ils sont équipés.

Depuis plusieurs années, les électrohypersensibles (EHS) ont un rêve : créer une zone blanche, dans laquelle ils retrouveraient une vie normale, à l’abri des ondes qu’ils estiment responsables de leur souffrance.

Mercredi, au troisième jour de leur rassemblement, les électrosensibles se sont réunis pour un atelier sur le thème de la désobéissance civile. Au cœur de la forêt de Durbon, dans les gorges encaissées du Riou Froid, Philippe Tribaudeau cite Gandhi et Paul Ricœur. Pour obtenir une terre, leur « Eden », ils ont fait le choix de la non-violence. De toute façon, puisqu’ils ne peuvent approcher les antennes-relais, il ne faut pas imaginer les détruire. Impossible également de défiler dans la rue, à cause des ondes émises par téléphones portables et tablettes. Pourtant, leur « combat » s’inscrit d’après eux dans la lignée du Larzac ou de Notre-Dame-des-Landes.

« On ne pourra obtenir de l’État un territoire que si on lui prend », martèle Philippe Tribaudeau, debout au milieu d’une assemblée attentive. « Ce ne sont pas tant les antennes qui sont responsables de notre souffrance que notre coopération volontaire à les utiliser », renchérit le président de l’association, qui appelle au boycott pur et simple des téléphones portables. Il estime qu’une personne électrosensible sur deux a encore l’usage d’un téléphone sans fil. « Si on refuse de nous écouter, c’est parce qu’on nous voit comme des dangers publics pour le chiffre d’affaire des opérateurs téléphoniques », ajoute Bernard, le trésorier de l’association.

« Qui pense être capable de mener une action de désobéissance civile ? », interroge Philippe Tribaudeau. Une trentaine de mains se lèvent. Mais à condition qu’elle n’ait pas lieu en hiver. À deux reprises, en 2010 et 2011, une vingtaine de militants ont occupé la forêt de Saou, dans la Drôme. La première fois, ils tiennent bon quatre mois avant de repartir, encadrés par les forces de police. L’association passe devant le Tribunal de grande instance de Valence. « Le juge a reconnu la légitimité de notre action, même si notre occupation des lieux était illégale », explique Philippe Tribaudeau.

L’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi les soutient dans leur combat. Hier, elle est même venue assister au rassemblement, et parler de l’avancement du projet de la zone blanche de Durbon. « Le problème des ondes, c’est la même chose que pour la cigarette ! Quand on a interdit le tabac dans les lieux publics, au départ, tout le monde était choqué. Maintenant, c’est rentré dans les mœurs », lance-t-elle à l’assemblée. Elle en est sûre : la zone blanche pourrait être utilisable dès l’année prochaine, s’ils trouvent une solution pour résoudre le problème des antennes, qu’il faudra dévier.

Dans ce lieu dont ils rêvent, les électrosensibles pourraient trouver un peu de réconfort. La mairie, la région et la Caisse d’allocations familiales ont déjà donné leurs accords de principe. Une visite collective du site était prévue pour l’après-midi. Mais la réactivation de l’antenne-relais Bouygues a fait tomber à l’eau la visite. Reste donc le gros du travail : convaincre les opérateurs…

POUR PLUS D’INFORMATION DE CE TYPE S’ABONNER AU JOURNAL L’ÂGE DE FAIRE
L-age-de-faire-entete

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.