Les pauvres coûtent cher

trou

(dessin de Camille Besse)

FAUX. Elle ne coûte pas si cher que cela. Et la société a tout à y gagner, y compris financièrement.

ATD10

  • Il est inexact de dire que la lutte contre la pauvreté coûte cher aux ménages français. Selon une étude récente [« En France, les classes moyennes inférieures bénéficient moins de la redistribution que dans d’autres pays », R. Bigot, É. Daudey, J. Muller, G. Osier, Consommation et modes de vie n o 264, CREDOC, 2013] , le système socio-fiscal est neutre pour les classes moyennes inférieures (ménages dont le niveau de vie pour une personne seule est compris entre 1 200 € et 1 600 €/mois).
  • En effet, elles contribuent presque autant qu’elles reçoivent : 43 % de leur revenu part impôts sur le revenu, TVA, autres impôts indirects et cotisations sociales mais elles reçoivent environ 42 % de leur revenu sous forme d’aides sociales, allocations familiales, chômage, pensions de retraite et couverture maladie.
  • La France est en deuxième position en Europe pour la part de ses dépenses sociales rapportée à son produit intérieur brut (PIB) : 33 %. Mais les dépenses sociales recouvrent bien plus que la lutte contre la pauvreté ; elles couvrent surtout les domaines santé, vieillesse, maternité-famille, emploi et logement, dont tout le monde ou presque bénéficie.

LA LUTTE CONTRE LES PRÉJUGÉS EST AU COEUR DE LA JOURNÉE MONDIALE DU REFUS DE LA MISÈRE 2014

Le 17 octobre prochain, plus de 100 lieux organisent un événement partout en France. Retrouvez les événements près de chez vous sur refuserlamisere.org/

A Paris, comme chaque année, un hommage sera rendu aux victimes de la misère sur le parvis des droits de l’Homme et des libertés du Trocadéro. Venez nombreux nous rejoindre, ce rassemblement sera accompagné de témoignages, ateliers et jeux de sensibilisation aux préjugés.

Les actions autour de la journée mondiale du refus de la misère en France s’inscrivent dans l’appel lancé par les Nations Unies « Ne laisser personnes de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère ».

EXPOSITION FAITE PAR ATD QUART-MONDE :

Combattre la pauvreté, c’est combattre les préjugés

  • On peut gagner plus au RSA qu’avec le SMIC.
  • Les pauvres sont des fraudeurs.
  • On ne vit pas trop mal avec le RSA.
  • L’immigration coûte cher à la France…
  • Notre modèle de solidarité enferme les pauvres dans l’assistanat.
  • Les pauvres ne veulent pas travailler.

Quotidiennement, ces idées fausses, et bien d’autres, nous sont assénées comme des évidences. Anodin ? Hélas non, ces discours humilient, dressent des barrières…

Voulons-nous léguer à nos enfants une société basée sur la crainte et la méfiance ?

Non. C’est pourquoi, en complément du livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ATD Quart Monde propose de déconstruire ces préjugés visant les personnes en situation de pauvreté et de précarité à travers cette exposition ludique et documentée.

Pour commander l’expo (15 euros + frais d’expédition), cliquez ici.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.