Il faut de la croissance (ou pas ?)

reprise

(dessin de Lasserpe)

Pour lutter contre la pauvreté, il faut de la croissance économique.
FAUX. La croissance ne suffit pas pour résorber la pauvreté. Et même sans croissance, nous avons des moyens d’agir.

ATD8

  • La crise économique a bien sûr des conséquences sur la pauvreté, mais l’inverse n’est pas vrai : la croissance économique ne réduit pas nécessairement la pauvreté. D’ailleurs, dans les pays dits « développés », la croissance économique n’améliore plus la santé, l’éducation, l’emploi, le bonheur ou les mesures du bien-être. Au contraire, elle accentue souvent les inégalités et la pauvreté [Lire par exemple Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous, par Richard Wilkinson et Kate Pickett, Éditions Les petits matins, Institut Veblen et Étopia, 2013, 512 pages.] et dégrade l’environnement. L’exemple des États-Unis est révélateur : ce pays compte parmi les plus riches mais aussi parmi les plus inégalitaires des pays développés et parmi ceux qui comptent la plus grande part de personnes pauvres.
  • Dans les pays développés, il est possible d’améliorer la qualité de vie de tous et de réduire la pauvreté sans miser sur la croissance, mais en allant vers une économie créant moins d’inégalités et plus durable pour l’homme et pour la planète.
  • On peut aussi user d’autres outils comme, par exemple, au Japon, la réduction des écarts de revenus, ou encore la fiscalité et la redistribution comme dans les pays scandinaves. Les Danois, les Norvégiens et les Suédois font partie des peuples qui paient le plus d’impôts sur le revenu… et qui sont les plus heureux au monde [World Happiness Report 2013, Nations Unies.]. Pourquoi ? Parce qu’ils ont des services publics de qualité, moins d’inégalités, plus de solidarité et de confiance entre eux, etc.

LA LUTTE CONTRE LES PRÉJUGÉS EST AU COEUR DE LA JOURNÉE MONDIALE DU REFUS DE LA MISÈRE 2014

Le 17 octobre prochain, plus de 100 lieux organisent un événement partout en France. Retrouvez les événements près de chez vous sur refuserlamisere.org/

A Paris, comme chaque année, un hommage sera rendu aux victimes de la misère sur le parvis des droits de l’Homme et des libertés du Trocadéro. Venez nombreux nous rejoindre, ce rassemblement sera accompagné de témoignages, ateliers et jeux de sensibilisation aux préjugés.

Les actions autour de la journée mondiale du refus de la misère en France s’inscrivent dans l’appel lancé par les Nations Unies « Ne laisser personnes de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère ».

EXPOSITION FAITE PAR ATD QUART-MONDE :

Combattre la pauvreté, c’est combattre les préjugés

  • On peut gagner plus au RSA qu’avec le SMIC.
  • Les pauvres sont des fraudeurs.
  • On ne vit pas trop mal avec le RSA.
  • L’immigration coûte cher à la France…
  • Notre modèle de solidarité enferme les pauvres dans l’assistanat.
  • Les pauvres ne veulent pas travailler.

Quotidiennement, ces idées fausses, et bien d’autres, nous sont assénées comme des évidences. Anodin ? Hélas non, ces discours humilient, dressent des barrières…

Voulons-nous léguer à nos enfants une société basée sur la crainte et la méfiance ?

Non. C’est pourquoi, en complément du livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ATD Quart Monde propose de déconstruire ces préjugés visant les personnes en situation de pauvreté et de précarité à travers cette exposition ludique et documentée.

Pour commander l’expo (15 euros + frais d’expédition), cliquez ici.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.