Les pauvres sont-ils les assistés de notre société ?

assiste

(dessin de Camille Besse)

Notre modèle de solidarité enferme les pauvres dans l’assistanat.

FAUX.

ATD2

  • Les personnes confrontées à la pauvreté ne sont pas « accros » à l’assistance. La plupart des personnes exclues de l’emploi veulent être utiles et sont prêtes à en occuper un, même sans y gagner plus qu’aux minimas sociaux (enquête « L’influence des incitations financières sur le retour à l’emploi des bénéficiaires de minima sociaux » menée en 2009 par la Direction Générale du Trésor et de la Politique) .
  • Les taux élevés de non-recours aux prestations sociales (le taux de non-recours au Revenu de Solidarité Active est de 50 % et il est de plus de 60 % pourles tarifs sociaux de l’énergie. Voir Odenore, L’Envers de la « fraude sociale ». Le scandale du non-recours aux droits sociaux, Paris, Éd. La Découverte, 2012) montrent qu’une majorité de personnes préfèrent s’en sortir par leurs propres moyens, plutôt que de devoir effectuer des démarches administratives complexes en ayant à justifier de leurs difficultés tous les trois mois.
  • L’assistance, c’est une solution de secours surtout pour nos décideurs qui n’ont ainsi pas à chercher de solutions plus durables avec ceux qui endurent la pauvreté et l’exclusion… et que l’on suspecte régulièrement d’être des profiteurs et des « assistés. »

LA LUTTE CONTRE LES PRÉJUGÉS EST AU COEUR DE LA JOURNÉE MONDIALE DU REFUS DE LA MISÈRE 2014

Le 17 octobre prochain, plus de 100 lieux organisent un événement partout en France. Retrouvez les événements près de chez vous sur refuserlamisere.org/

A Paris, comme chaque année, un hommage sera rendu aux victimes de la misère sur le parvis des droits de l’Homme et des libertés du Trocadéro. Venez nombreux nous rejoindre, ce rassemblement sera accompagné de témoignages, ateliers et jeux de sensibilisation aux préjugés.

Les actions autour de la journée mondiale du refus de la misère en France s’inscrivent dans l’appel lancé par les Nations Unies « Ne laisser personnes de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère ».

EXPOSITION FAITE PAR ATD QUART-MONDE :

Combattre la pauvreté, c’est combattre les préjugés

  • On peut gagner plus au RSA qu’avec le SMIC.
  • Les pauvres sont des fraudeurs.
  • On ne vit pas trop mal avec le RSA.
  • L’immigration coûte cher à la France…
  • Notre modèle de solidarité enferme les pauvres dans l’assistanat.
  • Les pauvres ne veulent pas travailler.

Quotidiennement, ces idées fausses, et bien d’autres, nous sont assénées comme des évidences. Anodin ? Hélas non, ces discours humilient, dressent des barrières…

Voulons-nous léguer à nos enfants une société basée sur la crainte et la méfiance ?

Non. C’est pourquoi, en complément du livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ATD Quart Monde propose de déconstruire ces préjugés visant les personnes en situation de pauvreté et de précarité à travers cette exposition ludique et documentée.

Pour commander l’expo (15 euros + frais d’expédition), cliquez ici.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.