En mémoire de la mémoire de l’eau

homeo

(Homéopratique – Scénario : Nowak, Jean-Paul – Dessin : Cuzor, Steve – Editeur : Jouvence)

Jacques Benveniste (12 mars 1935 – 3 octobre 2004), est un médecin et immunologiste .

Pour le grand public, le nom du chercheur reste attaché à ses expériences réalisées dès 1984, alors qu’il était sous contrat avec les laboratoires d’homéopathie Boiron sur ce qui a été appelé la « mémoire de l’eau ». Le chercheur et son équipe affirment en 1988 être parvenus à activer la dégranulation de basophiles avec des hautes dilutions d’anticorps IgE. La réponse biologique observée est interprétée par Benveniste et son équipe comme la démonstration que l’eau avait conservé les propriétés d’une substance qui ne s’y trouvait plus. Ce résultat pouvait être vu, entre autres, comme validant partiellement le modèle de la dilution en homéopathie.

Cette publication déclenche de fortes réactions dans la communauté scientifique internationale. Malgré la qualité de ses découvertes antérieures, Jacques Benveniste, qui refuse de chercher à confirmer sa théorie en utilisant un autre étalon que cette réaction de dégranulation des basophiles, finit par être discrédité comme chercheur auprès d’une partie de la communauté scientifique. Il doit quitter l’INSERM en 1995 à 60 ans, mais n’abandonne pas son métier de chercheur, poursuivant ses recherches dans le cadre de la société Digibio qu’il a créé en 1997.

Ses enfants publient en 2005 son livre posthume, qui éclaire sa vision de ses travaux, notamment leurs aspects méconnus (la « biologie numérique »), et dénonce certains travers du milieu de la recherche. Le laboratoire créé par Jacques Benveniste a poursuivi ses travaux après sa mort.

Le 27 octobre 2007, lors d’une conférence à Lugano en Suisse, le professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine en 2008, a publiquement déclaré avoir constaté, lors de ses travaux sur le VIH, des phénomènes décrits par Jacques Benveniste.

Luc Montagnier a écrit en février 2008 dans son livre Les combats de la vie publié chez Lattès : « La biologie moléculaire […] a atteint des limites et elle n’explique pas tout. Certains phénomènes, comme l’homéopathie, restent mystérieux. Je fais allusion à certaines idées de Jacques Benveniste car j’ai récemment rencontré des phénomènes que seules ses théories semblent pouvoir expliquer. Je pars d’observations, pas de croyances. Certaines choses nous échappent encore, mais je suis convaincu qu’on saura les expliquer de la manière la plus rigoureuse. Encore faut-il pouvoir mener des recherches à ce sujet ! Si l’on commence par nier l’existence de ces phénomènes, il ne se passera rien. ».

LIRE LA FICHE INTÉGRALE DE JACQUES BENVENISTE SUR WIKIPÉDIA

 

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.