L’authenticité

superman

(Superman – Editeur : URBAN COMICS )

Le bouddhisme nous apprend que nous ne sommes pas ce que nous nous attachons à être socialement ( Les 5 agrégats, composants de notre personnalité ). Alors que nous dépensons beaucoup d’énergie pour construire une personnalité sociale qui nous plaise (et nous aimerions que les autres nous renvoient ce compliment) nous sommes en fait une combinaison complexe d’éléments interdépendants et impermanents, en changement continuel. Mais au-delà de la vitalité que cela nous ponctionne de construire cette personnalité (Persona : masque dans le théâtre grec), nous devons en plus supporter, sous forme d’anxiété, de culpabilité, de honte, de colère et autres sentiments auto-destructeurs, le fait que les autres se rendent compte que nous ne sommes pas l’image sociale que nous présentons.

L’authenticité paraît un fantasme dans ce monde du paraître. Le désir de l’atteindre nous entraîne parfois dans d’autres impasses. Ainsi face à ce que nous percevons comme une agression, nous voulons « dire » et du coup nous nous retrouvons nous-mêmes agresseur, mais si nous n’osons pas être soi-même et dire, nous refoulons tout cela en nous. (Pour dire sans agresser tout en cherchant à se faire respecter il existe la Communication Non-Violente)

Pour être authentique il faut accepter de voir les choses telles qu’elles sont, accepter de voir nos lumières mais aussi nos « ombres », les unes vont avec les autres et peuvent toutes être ressources. Pour s’aventurer dans cette nouvelle voie, il faut accepter de sortir de nos sentiers battus, aller vers notre inconnu. Comme je l’écrivais dans « Mushotoku : sans esprit de profit » : « Pour que tout change, il faut changer ». C’est tout le travail de la méditation, il ne faut pas « rien faire », il faut « ne plus faire ce qu’on fait d’habitude ». Lorsque nous abandonnons tous nos préjugés et vieux comportements et que nous nous posons assis sans rien faire, ni rien projeter, en méditation, c’est ce qui nous arrive. Lorsque nous nous asseyons ainsi nous sommes déjà Bouddha et lorsque nous sortons de méditation nous devons être transformé, physiquement, émotionnellement & mentalement et nous devons dans notre vie quotidienne le vivre tel quel. Cela doit apporter une rupture avec nos anciens conditionnements ( Sagesse et créativité ). La liberté que procure l’éveil c’est ne plus avoir à mettre toute cette énergie dans le faux-semblant, mais à être tout simplement, avec joie et compassion, un sentiment de grâce et d’émerveillement ( Émerveillement ).

 abonnezvous

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.