Émerveillement

Bobby Chiu  Kei Acedera

(Pieces Of Wonderland – Dessinateurs : Bobby Chiu , Kei Acedera – Editeur : TRINQUETTE PUBLISHING)

Dans « L’omnipotence des Bouddhas dans notre vie. » je donnais cette métaphore : « L’animal vit dans le présent. La gazelle boit, elle est dans ce qu’elle fait, tout en restant vigilante. Un prédateur surgit, tout un processus chimique se passe en elle pour lui permettre de réagir. Si la fuite semble la réaction la plus adaptée, elle utilise toutes les hormones déversées en son corps pour trouver l’énergie de fuir à toute vitesse. Elle se retrouve en sécurité. Récupère son souffle, ses battements de cœur normaux et peux brouter tranquillement. ».

Mais contrairement aux animaux, nous autres, humains, avons la capacité de déclencher la réaction au stress par notre seule pensée, par des souvenirs angoissants, des craintes futures ou des peurs incontrôlées. Quand nous avons déclenché ce processus de stress nous ne pouvons consciemment le désactiver. J’ai évoqué dans « Recherches sur la cohérence cardiaque, l’amour inconditionnel et leur action sur la matière. » l’attaque que cela peut produire sur le corps, de vivre avec le système nerveux sympathique toujours en alerte. Notre système immunitaire qui nous protège des causes supposées de stress extérieurs ne peut alors concrètement agir pour compenser cette agression virtuelle dans les faits et réelle dans les effets mais va au contraire se retourner contre nous. Mais j’écrivais qu’un certain rythme respiratoire pouvait au contraire faire cesser cela en accentuant les contre-réactions du système nerveux parasympathique.

Une autre façon d’enclencher des processus créatifs et constructifs dans le corps est d’utiliser l’état de grâce (remerciement) et d’émerveillement. Pour le premier, comme je l’ai marqué dans « Mushotoku : sans esprit de profit. » : Quand nous sommes dans cet état de « grâce » (remerciement en latin), quand nous ressentons cette émotion de gratitude, notre corps (qui ne fait pas la différence entre ce qui est et ce que l’on sent  ) a la sensation que cet état existe déjà et cela favorise son apparition (loi de Hebb ). Mais l’émerveillement est du même ordre. Nous pouvons amener à notre conscience des états d’être, même si nous ne les vivons pas encore réellement. Par exemple, se demander comment nous sentirions-nous si cela fonctionnait comme nous le souhaitions ? Quelle serait la meilleure façon de se comporter face à une situation si nous pouvions contrôler ce stress. Je citerai le témoignage de Michelle « Il y a quelques années, j’ai eu à traverser une épreuve très difficile. Accusée de fraude, je me sentais dans mes petits souliers. Je marchais un matin vers mon travail et me disais que j’aimerais bien que la vie m’envoie un signe, quelque chose qui pourrait me servir, je lève les yeux et vois devant moi marchant d’un bon pas, allègrement, une femme la tête haute et le corps droit. Voilà, me suis-je dit, voilà l’attitude que je dois avoir, en-dehors et en dedans!!! ». Quand nous sommes dans cette démarche créative d’émerveillement nous ne produisons plus la même « signature chimique coutumière » comme le dit Joë Dispenza ( Rompre avec soi-même, pour se créer à nouveau ) & nous nous mettons à penser, ressentir et agir autrement.

Pour revenir à « Mushotoku : sans esprit de profit. » quand nous cherchons à contrôler sans succès, les évènements extérieurs parce qu’ils nous font peur, nous renforçons l’ego qui a peur, quand nous devenons créatif en créant un état de grâce et d’émerveillement nous faisons confiance aux forces de vie et à notre capacité à les affronter, sans rien attendre de précis. Ce que nous vivrons est déjà là, puisque notre corps et notre esprit ne font qu’un.

abonnezvous

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.