Le gai rire

Juste-pour-rire-

(Dessin de BENJAMIN KOUADIO)

Voici quelques phrases extraites d’un gigantesque et excellent travail (T.P.E.) fait par Clémence Riffard, Flora Gaillard et Marine Degand, élèves de première du lycée Jules Froment à Aubenas. Bravo à ces élèves et leurs professeurs pour ce questionnement sur le rire à travers les matières de la Physique-Chimie, et des Sciences de la vie et de la Terre.

Le rire a un effet caractéristique sur la respiration : l’amplitude du rythme respiratoire et la quantité d’air inspiré/expiré augmentent. Lors du rire, l’inspiration est profonde.

le rire, grâce à la contraction des muscles abdominaux, brasse le tube digestif en profondeur. Ainsi l’estomac, le côlon, l’intestin grêle, ou encore le duodénum… sont massés, et leur motricité digestive est optimalisée.

Une augmentation significative de la tolérance à la douleur a été notée jusqu’à 30 minutes après la projection d’un film humoristique.

Le rire stimule la production cérébrale de catécholamines (hormone de l’éveil), qui permettent l’augmentation de la production d’endorphines (morphine naturelle). La grande utilité des endorphines dans l’organisme sont de diminuer la douleur. Les catécholamines (adrénaline et nor-adrénaline) quant à elles arrivent à lutter contre l’inflammation, qui est parfois responsable de douleurs. Grâce au rire, les douleurs inflammatoires sont éliminés naturellement.

Les endorphines ont tous les avantages des substances antalgiques, sans avoir les invonvénients des produits chimiques injectés.

Le docteur Michael Miller de l’université du Maryland (Nord-Est) affirme qu’une bonne dose quotidienne de rire peut avoir des effets comparables à l’exercice physique pour le système cardiovasculaire en stimulant la circulation sanguine.

Lee S. Berk de l’université Loma Linda, Californie  rapporte une autre  expérience réalisée sur deux groupes de cobayes à l’université : il s’agissait de patients ayant eu un infarctus du myocarde et dont le déroulement de la maladie a été examiné pendant une année. Le groupe expérimental a été autorisé à visionner une vidéo humoristique pendant 30 minutes par jour. Les chercheurs ont découvert que les membres du groupe expérimental présentaient moins de troubles du rythme cardiaque, une tension artérielle moins élevée et un besoin moindre de bêtabloquants. En outre, le risque d’un nouvel infarctus était nettement inférieur à celui du groupe de contrôle !

Le docteur Stanley Tan, un endocrinologue et spécialiste du diabète  à Loma Linda, en Californie a fait des expériences prouvant que le rire pourrait être aussi précieux que les médicaments contre le diabète. Tous les participants de cette expérience souffraient d’hypertension artérielle et d’hypercholestérolémie. Les deux groupes suivaient un traitement constitué de médicaments courants contre le diabète, de médicaments contre l’hypertension artérielle et de médicaments réduisant le cholestérol. Les membres du groupe de rire avaient pour consigne de visionner du matériel humoristique pendant au moins 30 minutes tous les jours.   Après 12 mois, les chercheurs ont évalué les deux groupes avec des tests visant à mesurer les taux de cholestérol et ceux de la protéine C-réactive, un marqueur de l’inflammation qui serait lié à la maladie cardiaque. On a constaté au sein du groupe de rire une augmentation de 26 % du «bon» cholestérol HDL, en comparaison avec une simple augmentation de 3 % du bon cholestérol au sein du groupe témoin. Le taux des protéines néfastes C-réactives a diminué de 66 % au sein du groupe de rire, mais simplement de 26 % au sein du groupe témoin.

« Le rire est bénéfique pour le système immunitaire par plusieurs mécanismes principaux:

1°/ un afflux de cellules de l’immunité (lymphocytes) au niveau des alvéoles pulmonaires par augmentation de la ventilation, ce qui prévient et guérit les infections.

2°/ Un mécanisme antistress général qui renforce les défenses en retardant l’usure de l’organisme.

3°/ En créant une barrière psychologique face aux agressions de quelque nature qu’elles soient. Cette barrière, qui est avant tout une façon optimiste de voir les choses, prévient la création de mécanismes mortifères, qui, eux-mêmes, sont responsables de baisse des défenses, donc de maladies. » docteur Rubinstein

Selon le Dr. Lee S. Berk de l’Université de Loma Linda (Californie, USA), le rire contribue à accroître le taux d’anticorps. Les chercheurs ont trouvé, qu’au terme d’une thérapie par le rire, il y a un accroissement d’anticorps (Immunoglobuline A,  augmentation des globules blancs) dans les muqueuses du nez et des voies respiratoires, ces anticorps étant reconnus pour leur capacité protectrice contre les virus, les bactéries et autres micro-organismes.

Une étude a été réalisée auprès de  personnes souffrant d’eczéma. Les auteurs ont étudié l’effet du visionnement d’une vidéo humoristique en comparaison avec un documentaire. Tous les sujets ayant vu la vidéo humoristique ont connu une augmentation significative de leur taux de dermicide (un antimicrobien produit par les glandes salivaires, dont le taux est faible chez les personnes souffrant d’eczéma). Le visionnement du documentaire n’a entraîné aucun changement. Les auteurs concluent que le rire pourrait augmenter les propriétés antimicrobiennes de la salive tout en s’avérant une piste intéressante dans le traitement de l’eczéma.

Le rire facilite les apprentissages intellectuels. Le Dr Lewis avance trois explications possibles du lien important entre le rire et l’apprentissage.

En premier lieu le rire favorise une attitude plus détendue et plus positive vis-à-vis de l’apprentissage. Ensuite, il réduit la peur de l’échec ou de commettre des erreurs, qui empêche  de proposer une réponse.  Enfin, il stimule la créativité et la volonté de faire un lien entre différents aspects du sujet. Pour résumer, le rire aide le cerveau à mieux travailler.

Norman Cousins  a été le premier, en 1964, à expérimenter « scientifiquement » une thérapie par le rire. En utilisant la pensée positive et le rire, il s’est guéri d’une maladie arthritique très douloureuse, considérée comme irréversible. Sa méthode consistait essentiellement à visionner des films comiques aussi souvent qu’il le pouvait et à consommer de la vitamine C en très grande quantité. Il a constaté que chaque visionnement de 30 minutes lui procurait deux heures de repos sans douleur. Après six mois de ce traitement, il fut complètement rétabli.

À peu près à la même époque, au début des années 1980, vêtu d’un habit de clown, Dr Patch Adams (personnifié au cinéma par Robin Williams) se mettait à soigner ses patients en utilisant le rire et l’humour comme un important instrument thérapeutique, il  se promenait dans les couloirs  de sa clinique vêtu en clown pour soigner les enfants. Le docteur Patch Adams démontra que les patients plus détendus et joyeux réagissaient mieux aux traitements, acceptaient plus facilement les soins et son concept prit peu à peu de l’ampleur. C’est ainsi que sont nées des associations telles que le Rire médecin ou les clowns de l’espoir  qui se sont peu à peu implantées dans plusieurs hôpitaux français.

Madan Kataria  a élaboré une technique d’accession au bien-être inspirée du yoga et fondée sur le rire. Il est l’auteur du livre « Rire sans raison » et a créé le premier Club de rire à Bombay, en Inde, en 1995…. Le principe étant de provoquer le rire  afin que le corps secrète des endorphines qui apporteront un effet apaisant à ceux qui pratiquent ce yoga hasya (rieur). A partir de la théorie du Dr Kataria des clubs de rire se sont multipliés partout dans le monde. Aujourd’hui près d’un millier de ces clubs proposent donc un yoga du rire , c’est à dire des exercices pour apprendre à rire sans raison, juste en se regardant et en stimulant sa capacité à rire pour se relaxer, libérer ses inhibitions et développer une attitude positive envers la vie.

Le rire est donc identifié par les chercheurs comme générateur de mécanismes améliorant la santé et il est reconnu dans notre société, dans le milieu médical et associatif comme un générateur de bien-être et une aide pour la mise en place d’un état aidant à la guérison. 

LIRE L’INTÉGRALITÉ DE CET EXCELLENT TRAVAIL

abonnezvous

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.