Recherches sur la cohérence cardiaque, l’amour inconditionnel et leur action sur la matière.

vance

(Desin de Vance dans un vieux Tintin)

Dans l’article sur L’omnipotence des Bouddhas dans notre vie j’écrivais que dès l’on imagine avec force et émotions, un évènement particulier dans notre vie (passé, futur ou imaginaire) il devient dans l’instant réalité dans notre corps. Regardons les expériences (1997) menées sur l’ADN par Glen Rein qui a travaillé avec Rollin McCraty, directeur de recherche à l’Institut HeartMath.

 

Les chercheurs de l’Institut HeartMath, en Californie, ont montré que la cohérence cardiaque pouvait être atteinte en régulant sa respiration tout en visualisant son cœur et en se plongeant dans un profond sentiment d’amour. Cela active le système nerveux parasympathique et rééquilibre l’activité cardiaque en réduisant ses irrégularités. Le rythme du cœur atteint donc une cohérence avec les rythmes respiratoires, du cerveau et de toutes les parties du corps. Cela provoque un profond bien- être. Avec de la pratique, cet état s’atteint de plus en plus facilement. À l’inverse aussi, les individus habiles à atteindre un profond sentiment d’amour présentent un haut niveau de cohérence cardiaque.

 

David Servan-Schreiber, dans son livre « Guérir » a mis en avant cet état pour lutter contre le stress et les états dépressifs. Il suffit alors de respirer en adoptant une fréquence respiratoire d’une inspiration de cinq secondes, suivie d’une expiration de cinq secondes. Le guide vidéo donne un minutage simple de cette fréquence respiratoire. Inspirez quand la balle monte, expirez quand elle descend. L’exercice est efficace entre trois et cinq minutes consécutives. 

 

Les chercheurs de l’institut ont réalisé des expériences où des paires de sujets, qui ignoraient le but de l’étude, étaient placées face à face sans contact physique. Les chercheurs ont observé que les signaux électrocardiographiques engendrés par le cœur de l’un des deux individus pouvaient être détectés au niveau de l’électroencéphalogramme enregistrant l’activité cérébrale de l’autre individu.

 

Selon Rollin McCraty : « La balance émotionnelle et l’harmonie physiologique engendrées par la cohérence cardiaque produiraient des champs biomagnétiques plus structurés. Automatiquement, cette différence de qualité vibratoire serait perçue par les autres. Le cœur et le corps dans son ensemble fonctionneraient donc comme des antennes émettrices et réceptrices à la base d’une communication très subtile. »

 

Maintenant pour aller plus loin que dans l’article Influence de l’intercession à distance dans le cadre de la guérison.  Regardons comment cet état de cohérence cardiaque peut agir sur la matière et à distance, suivant l’intention.

Rein a démontré que des individus qui parvenaient à atteindre une haute cohérence cardiaque étaient en mesure de modifier par leur intention la conformation de l’ADN. Il faut savoir qu’il a été démontré en biologie moléculaire que la structure de l’ADN n’est pas immuable, au contraire elle est sujette à se modifier. En prélevant un échantillon d’ADN et en le plaçant dans un bécher devant un individu qui tentait par son intention de modifier la structure des hélices, Rein est parvenu à mesurer un lien énergétique entre l’intention du cœur et l’ADN et cela sans l’intervention de signaux chimiques provenant du système nerveux. Plus le degré de cohérence était élevé, plus ces modifications de l’ADN étaient fortes. Le profond sentiment d’amour inconditionnel semble être un facteur fondamental selon les propos de Rein. Par contre, la méthode pour atteindre l’état de cohérence cardiaque semble sans importance pourvu que la cohérence soit atteinte. D’autre part, les individus qui démontraient un état de calme profond mais qui n’atteignaient pas cette cohérence cardiaque ou qui étaient incapables de générer un sentiment d’amour de manière soutenue étaient, quant à eux, incapables de modifier la conformation de l’ADN. Rein affirme que « l’énergie cardiaque cohérente comporte une composante électromagnétique qui peut agir localement à l’intérieur du corps. Elle comporte aussi une composante non électromagnétique qui est capable de transmettre des données spécifiques sur de longues distances. » (Rein, 1997)

 

Lors d’une expérience, Rein a demandé à un individu qui démontrait une haute cohérence cardiaque de placer son attention sur son propre cœur plutôt que de porter son intention sur l’échantillon d’ADN. Aucun changement ne s’est alors produit sur l’échantillon d’ADN ce qui tend à démontrer que la cohérence générée par le sentiment d’amour du cœur semble insuffisante. Une intention spécifique est donc nécessaire pour diriger cette énergie du cœur.

 

Dans une autre expérience à l’Institut HearthMath, Rein a fait appel à Lew Childre, un individu capable de générer une très haute cohérence cardiaque et qui réussissait à influencer des échantillons d’ADN jusqu’à une distance d’un demi mile. Celui-ci est aussi parvenu avec succès à diriger simultanément trois intentions différentes sur trois échantillons d’ADN. Ces résultats vont dans le même sens que ceux de Matthew Manning, guérisseur anglais. Ce dernier parvenait à diriger une intention spécifique sur un seul échantillon parmi un ensemble de quatre.

 

Rein a aussi travaillé avec Leonard Laskow, un autre guérisseur. Celui-ci avait l’habitude de combiner l’intention dirigée à l’imagerie mentale et à l’amour inconditionnel. Il parvenait, entre autres choses, à ralentir la croissance de bactéries ou, dans d’autres cas, à protéger par son intention des bactéries qu’on soumettait à des doses d’antibiotiques. Mais ce qui est plus intéressant encore, ce sont les conclusions que Rein et lui ont tirées d’une étude sur les sortes d’intentions. Laskow devait inhiber la croissance de cellules tumorales. Il a donc commencé par une méditation afin de parvenir à un état d’amour inconditionnel et pour entrer en résonance avec les cellules tumorales. Il a ensuite eu recours à cinq intention différentes :

1- Permettre un retour à l’harmonie et au rythme normal de croissance des cellules tel qu’il était avant que ces cellules ne deviennent tumorales;

2- Visualiser l’aspect microscopique de la matière;

3- Laisser la volonté de Dieu opérer à travers ses mains;

4- Être dans un état d’amour inconditionnel sans intention spécifique;

5- Dématérialiser la tumeur dans le vide ou dans la lumière.

Les cellules tumorales ont répondu différemment en fonction de chaque intention. L’intention la plus efficace, avec 39% d’inhibition, a été de permettre aux cellules de retrouver leur ordre normal.
Laisser agir la volonté de Dieu a permis une inhibition de 21%.
Pris isolément, l’amour inconditionnel n’a eu aucun effet.
Pendant qu’il visualisait l’aspect microscopique de la matière, il a aussi visualisé qu’il ne restait que trois cellules dans le vase de pétri, ce qui a provoqué une inhibition de 18%.
Il a ensuite inversé cette deuxième image en visualisant qu’il y avait davantage de cellules dans le vase de pétri, ce qui a provoqué un croissance de 15%.
Finalement, le fait de se concentrer sur un retour à la normale des cellules sans visualisation permettait une inhibition de 20%. L’imagerie seule de quelques cellules dans le vase de pétri permettait aussi 20% d’inhibition. Cependant, ces deux images combinées permettait d’atteindre 40% d’inhibition. Ce qui suggère que l’intention et l’imagerie peuvent être combinées pour de meilleurs résultats.

 

Rein propose certaines idées pour expliquer cette influence de l’intention sur l’ADN. L’ADN est principalement formé de trois structures : la structure primaire étant le code génétique, la structure secondaire étant les hélices de torsion et la structure tertiaire étant le tore. Bien que les scientifiques ne connaissent pas exactement le rôle du tore dans l’ADN, ils s’entendent pour dire que le tore a une fonction propre et des rapports avec les autres structures. Des théories de physiques quantiques suggèrent que le tore puisse jouer dans l’ADN un rôle d’antenne et de transducteur à des formes d’énergies subtiles pouvant exister dans des dimensions supérieures de l’espace. Ces énergies en question sont parfois identifiées sous différents termes tels que non-Hertzienne, scalaire, tachyon et énergie du point zéro. Rein croit donc que la conscience peut entraîner la santé de la manière suivante : « Les pensées et les intentions précises sont le produit du cerveau/esprit et servent à moduler, à partir du cœur, la fréquence de biochamps cohérents. Lorsqu’un individu se trouve dans un état amoureux, la cohérence est accrue et les biochamps sont renforcés, ce qui permet une résonance entre les champs cohérents du cœur et ceux qui entourent la molécule d’ADN. Ce processus est encore plus rehaussé par la présence d’énergies subtiles ou spirituelles qui permettent une bonne interaction avec le corps en raison de la configuration toroïdale des biochamps cohérents. Une telle interaction permet aux données fréquentielles associées à l’intention initiale de se manifester sous la forme d’une modification physique de l’ADN, que ce soit une modification de la conformation de l’hélice, un changement dans le processus de réplication de l’ADN, ou un ajustement des propriétés électriques de ce dernier. Nos pensées et nos intentions peuvent ainsi se manifester à l’intérieur du corps, au niveau biochimique, entraînant de véritables changements physiologiques qui sont reliés au processus de guérison. » (Rein, 1997)

source :  Thèse sur « L’INFLUENCE DE L’INTENTION DU THÉRAPEUTE SUR LES TISSUS DU PATIENT » par CHRISTIAN BÉRUBÉ du COLLÈGE D’ÉTUDES OSTÉOPATHIQUES DE MONTRÉAL

 

abonnezvous

1 commentaire

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.