Donner et recevoir

abbepierre

(Les Grands Témoins en BD – Editeur : BAYARD JEUNESSE)

L’interdépendance est une base de la vie. Ce qui concerne l’un, concerne tous et réciproquement. Alors tant que le mal-être, la souffrance, la haine se développe chez un être vivant, la paix durable n’est possible pour personne. À contrario le respect mutuel, la confiance, le souci du bien-être des autres sont notre meilleur espoir pour une paix durable. Déjà Shantideva, philosophe bouddhiste indien du VIIème siècle, s’interrogeait : «Puisque nous avons tous un égal besoin d’être heureux, par quel privilège serais-je l’objet unique de mes efforts vers le bonheur ? » Nous sommes seul face à tous les autres qui souffrent alors comment pourrait-on compter plus que cet ensemble ? Si nous jugeons une autre personne, nous pouvons rajouter à notre phrase « Comme moi » pour se rappeler ce mal-être universel.

Alors nous n’avons d’autre choix que de faire croître la compassion en nous pour qu’elle se répande sur tous les êtres et que par résonance il permette à leur cœur de développer à leur tour l’amour.

Notre personnalité égotique est basée sur le manque. Et comme la société actuelle renforce ce manque pour nous pousser à consommer plus nous restons dans ce plan de souffrance. Et pourtant c’est en prenant conscience que Rien dans le monde ne pourra pleinement et durablement combler ce manque. Et d’autant plus quand nos attentes sont centrées sur autrui. Nous serons obligatoirement déçu par les autres puisqu’ils n’ont pas la capacité à remplir ce manque.

Pourtant le bouddhisme nous dit que nous possédons tous en nous une bonté fondamentale. C’est pourquoi parmi ces techniques que sont les 6 paramitas la générosité est la première. Nous donnons car c’est intrinsèque à notre vie de vouloir partager cette bonté intérieure. Nous avons tous quelque chose à donner. Et plus nous développons cette bonté, plus nous rabaissons l’attachement à l’ego, plus nous faisons diminuer notre souffrance.

Lorsque nous nous sentons un mal-être, tristes, mal aimé, chercher l’être qui nous comblera d’amour pour faire cesser ce manque existentiel n’est pas la bonne solution. Ce sera plus en cherchant qui on peut aider d’autre, totalement et sans attendre quoi que ce soit en retour qui pourra remplir notre vie. On pourra citer l’histoire du premier compagnon d’Emmaüs, cette association de l’abbé Pierre. Il est Désespéré et au bord du suicide. Il demande de l’aide à l’abbé et celui-ci lui répond : « Je ne peux rien te donner, je n’ai rien. Mais toi qui a tout perdu, tu peux m’aider à aider les autres. », ce qui le convaincra à vivre. La compassion active est un outil de guérison de notre mal-être, car en prenant soin des autres, notre ego perd de sa rigidité. Le Mahayana c’est mener une vie qui soit bénéfique aux autres. Actuellement, en dehors de l’aide à la famille et aux proches, le moyen le plus simple de suivre cette voie est de s’engager, de donner du temps, dans des activités bénévoles.

Donner quand ? Maintenant ! C’est toujours le (bon) moment pour donner. Donner sans esprit de profit (Mushotoku), sans attente en retour. Notre vie prendra sens et une paix intérieure pourra se manifester en nous. Ce que nous donnons à autrui, c’est à nous-mêmes que nous le donnons, toutes les lois traditionnelles le disent la loi d’amour c’est : « Donner c’est recevoir ». Agir d’une manière altruiste permet de ne pas se sentir seul, nous sommes « reliés ». C’est la symbolique du sang qui circule dans le corps et qui prends et donne. S’il ne circule plus, il n’y a plus de vie. Le cœur est une pompe qui amorce ce processus, de la même manière, nous devons amorcer le partage d’amour en donnant de la joie.

 abonnezvous

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.