Rues de Nantes : Rue de Gigant

rue-gig
La rue, au Moyen Âge, fait partie de la route vers Couëron, axe principal de Nantes vers l’ouest. Elle porte alors le nom de « rue Bignon-Lestard » (qui débute avec l’actuelle rue Scribe) et de « rue Racine ». En mai 1679, des Commissaires présentent leur avis d’inspection sur « le chemin de Gigant depuis la barrière du Bignon-Lestard jusqu’à la croix qui est advis du Bois de la Touche ». On y signale aussi une « manufacture de coton et un terrain appartenant aux Carmélites », en 1784. Cette rue s’est construire sur de vastes propriétés qui ont été morcelées et ont fini par disparaître.

L’origine du nom est plus flou. Il se pourrait que ce fût un nom de famille ancien, signalé dès le XVe siècle, que nous le trouvons cité dans des congés pour bâtir des moulins à vent 1520-1785, sur les terres de la Fosse Boutin et du clos Gigant.Le pont de Gigant traversait la Chézine au bas de cette rue ; il a disparu vers 1873, lors de l’alignement de la place Canclaux. Aucun élu de la ville de Nantes n’a porté ce nom. Proche de « géant » il est signalé dès le XV° dans toute la Bretagne. Il existe encore des personnes nommées Gigan (sans T final) à Nantes.

Ce nom est donné au tristement connues carrières de Gigant. La Commission Bignon, commission militaire installée à Nantes en décembre 1793. dont le rôle est de « nettoyer les prisons » ; effectivement, 2600 prisonniers principalement des Vendéens de la Virée de Galerne sont fusillés sur sa décision, de la fin décembre 1793 à la fin février 1794, dans les carrières de Gigant. Dans l’Entrepôt ( un ensemble de bâtiments situés non loin du quai de la Fosse, à l’angle des rues actuelles Lamoricière et Dobrée, où l’on emmagasinait avant la Révolution, les stocks de cafés que les bateaux marchands ramenaient « des Iles ». Propriété privée appartenant aux sieurs Crucy et Duparc, en Octobre 1793 réquisitionné par les autorités révolutionnaires de Nantes pour servir de prison) on y empile tous les rebelles de la Vendée, amenés à Nantes. Compte tenu des conditions extrêmes de détention, beaucoup sont atteints de dysenterie  de petite vérole ou de typhus, l’Entrepôt devient bien vite un enfer, un foyer de pestilence, vraiment dangereux pour toute la ville de Nantes. Extraits des rapports établis par des médecins sur l’état sanitaire de l’Entrepôt :

« En mettant le pied dans l’escalier, écrit le Dr Pariset, je sentis une odeur fade et douce … Je traversai lentement les salles ; elles avaient perdu dans la nuit plus de cent de leurs tristes habitants, spectres pâles, décharnés, couchés abattus sur les planchers … Le matin, on jette les cadavres par les fenêtres ; on en fait des tas qu’on couvre de voiles ; puis on en charge des charrettes qui les portent aux carrières du faubourg de Gigant … »

colline gigant Monument-des-Martyrs-a-Gigant-NANTES

Cette rue relie actuellement la place de l’Édit-de-Nantes à la place Canclaux.

p1030175 p1030176

À l’ouest de la rue, au niveau de l’ancien pont de Gigant, la Chézine entre dans un canal souterrain qui passe sous la rue de Gigant, avant d’aller se jeter dans la Loire.

La rue de Gigant voit son tracé réduit en 1898. La rue Racine est prolongée jusqu’à la rue Copernic, elle-même prolongée jusqu’à la place de Gigant (renommée place de l’Édit-de-Nantes à cette occasion), l’administration municipale considérant ces nouvelles délimitations plus pratiques étant donnée la configuration des rues. La place de l’Édit-de-Nantes devient alors la limite est de la rue de Gigant.

Place Canclaux, Rue de Gigant

Malgré une très faible population de culte protestant, Nantes construisit en haut de la rue de Gigant, un temple, en 1852. L’appartenance à la communauté protestante de personnalités comme les Cézard, les Favre, les Lechat, Say ou Voruz n’est certainement pas étrangère à cette construction. Il est inauguré en 1855. Détruit lors des bombardements de 1943, aujourd’hui, le Temple Protestant se trouve à l’emplacement de l’ancien Théâtre de la Renaissance.( Place Edouard Normand )

 temple-Gigant1 Place-de-l-Edit-de-Nantes-Le-Temple-Protestant-et-la-Rue-du-Giganttempl Gigantchairedetruite

sources :

Pour être tenu au courant des publications des blogs Baylot.org :

abonnezvous

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.