Ma bédéthèque : Georges Frog

gfp

L’histoire de Georges Frog (je vous révèle son nom en exclusivité, il s’agit bien sûr de Georges Rainette que tout le monde aura reconnu) rêve de devenir un grand musicien de jazz. Des petits airs de Lafontaine (la grenouille qui voulait se faire aussi gros que le bœuf), une façon de raconter très douce, avec les hauts, les bas, les coups de génie, le blues (celui du mental, pas celui de la musique, même s’ils sont liés). De surprenantes et belles rencontres, comme celle du saxo ou celle de jeunes femmes attirantes.

On retrouve comme dans une autre BD de Phicil (Boule de cuir) les durs rapports entre le talent et sa commercialisation, entre la naïveté des créateurs et l’avidité des producteurs (qu’on devrait plutôt appeler les « rapporteurs » que les producteurs, car que produisent-ils sinon le talent des autres ?). Mais, oui, cela vaut le coup de vivre ses rêves, même si on ne devient pas le plus reconnu dans sa branche (de toutes les manières, les grenouilles ne vivent pas dans les branches ! )

Phicil sait bien créer des ambiances de l’Amérique des années 30, avec ses décors et une belle mise en couleur de Drac.

On aimerait qu’après cette première série il y ait une suite…

Georges Frog – 4 tomes – Dessinateur : Phicil – Scénariste : Phicil – Couleurs : Drac – Editeur : CARABAS

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.