Les paroles aimantes

blitzkrieg

Un petit conte zen aujourd’hui :

Le miroir dans le coffre

Revenant d’un pélerinage, un homme achète en ville un miroir, objet inconnu pour lui.

Il croit y reconnaître le visage de son père et l’emporte ravi chez lui. Il le range dans un coffre au premier étage, n’en dit rien à sa femme et va de temps en temps « voir son père », quand il se sent triste et solitaire.

Sa femme lui trouve un drôle d’air à chaque fois qu’elle le voit redescendre de la chambre.

Elle épie et s’aperçoit qu’il ouvre un coffre et reste longtemps penché au-dessus.

Une fois le mari parti, elle ouvre le coffre à son tour et y voit une femme. Elle s’enflamme de jalousie et invective son mari. Grave querelle de ménage!le mari maintien qu’il s’agit de son père qui est caché dans le coffre !

Par bonheur passe une nonne. Elle veut régler le conflit et se fait montrer le coffre objet du litige. Elle déclare en redescendant : « dans le coffre, il n’y a ni homme ni femme, mais simplement une nonne ! »

Dans le billet d’hier http://frederic.baylot.org/post/4613-audela/ je disais que le manque d’amour est principalement un égocentrisme qui refuse d’envisager les besoins des autres et qui ne peut que modeler le monde à son image sans entendre ou voir les autres points de vue que le sien. Et je posais la question de savoir comment accéder à l’autre quand la communication est ainsi ou conflictuelle, sous forme d’imprécations, d’injonctions ou de jugements ?

Ce conte zen nous montre d’une manière métaphorique comment nous remodelons le monde à notre image. Hier je disais qu’il fallait trouver cet espace illimité et silencieux qui permettait de rencontrer « l’autre » en tant que vecteur de vie. Mais ce silence doit pouvoir aussi être rempli de mots de compréhension, de compassion.

Dans le bouddhisme le développement de bienfaits consiste dans toutes les activités bienfaisantes et bénéfiques, aussi bien pour autrui que pour soi ; ce sont les actes qui produisent un karma (action/résultat de cette action) positif. Ce que l’on appelle « bienfait » comprend ainsi toutes les actions positives du corps, de la parole et de l’esprit. La parole n’est donc pas oubliée. Les préceptes que l’on prend lors des vœux de Bodhisattva comprend 3 directions pour le corps, 3 autres pour l’esprit et 4 pour la parole ! C’est dire si la parole peut être violente et qu’il faut être prudent avec son emploi, mais a contrario cela veut aussi le pouvoir de guérison dont elle est porteuse. On retrouve cela dans la tradition chrétienne, puisqu’il est dit dans le prologue de l’évangile de Jean : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. ».

La parole est d’argent, le silence est d’or, mais certains mots guérissent ! Marshall Rosenberg, le développeur de la Communication Non-Violente titre son livre « Les mots sont des fenêtres, ou bien ce sont des murs ». Isaac Newton disait que « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. ».

Les secrets de famille, par exemple, sont des secrets que tout le monde connaît plus ou moins mais dont il est interdit de parler. Le fait de ne pas mettre de mots sur la réalité fait qu’on sait qu’il y a une autre réalité que celle officielle, et petit à petit cette interprétation de la réalité se déforme en devenant bien plus improbable, douloureuse et difficile à vivre, dans le silence, que ce qu’est vraiment la réalité en soi.

Dans le zen Dogen nous parle des quatre méthodes intégratives du Bodhisattva, les quatre vertus du vivre ensemble : le don, les pratiques bénéfiques à tout un chacun, la coopération et les paroles aimantes.

Alors mettons des paroles entre nous, construisons des ponts, ouvrons des fenêtres.

abonnezvous

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.